Voici pourquoi vous devez redoubler de vigilance vis-à-vis de vos filles de maison !

Partager ce contenu

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

D'une manière générale, on prend la défense des filles domestiques trouvant que certaines maîtresses de maison sont trop sévères et souvent insensibles. Mais, certaines filles ne sont pas aussi innocentes qu'elles le paraissent. Lisez l’histoire d' Henriette avec sa « bonne ».

Henriette est mère de deux enfants et travaille dans une grande entreprise de la place. Pour l’aider à s’occuper de ses deux gosses, elle fait venir une fille de son village. On a choisi d’appeler cette fille Maï qui est âgée de 16 ans. Dès les trois premiers mois de son arrivée, Maï se montre gentille, disponible et aimable envers les enfants. Henriette est alors confiante sur la garde de ces enfants. Mais la bonne conduite de Maï sera malheureusement de courte durée.

 

Un jour, Henriette eu une très mauvaise intuition et décide de rentrer chez elle. Lorsqu’elle arrive à la maison, le portail est fermé à clé. Après avoir klaxonné moult fois et sans réponse, elle descend de son véhicule pour ouvrir elle-même. Et quelle ne fût sa surprise : la porte du salon bouclée et son petit de deux ans qui pleure comme jamais à l’intérieur de la maison. Elle se précipite pour ouvrir et prend le petit qui continue de pleurer à chaude larmes. Pire, elle sent l’odeur de la fumée et se dirige vers la cuisine. La marmite était en train de brûler et la bonne qui est absente.

Peu de temps après la voisine d'Henriette fit son entrée et affirme avoir vu Maï sortir à vélo il y a environ 30 minutes. Selon les informations données par la voisine, Maï ne serait pas à son premier forfait. Elle avait pris l'habitude de sortir dès que sa patronne tournait le dos en prenant le soin d'enfermer le nourrisson dans la maison. Sauf que cette fois ci, le petit a bien failli être brûlé.

Maï revient plus tard et sans commentaire, elle prend ses clics et claques et quitte la cour en larmes. A-t-elle peut-être eu des remords ? En tous cas, Dieu merci d’avoir sauvé le petit. Mais tout de même, plus de vigilance vis-à-vis de vos bonnes !

Tienfola

Partager ce contenu

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Envoyer a un(e) ami(e)/Imprimer

POSTER UN COMMENTAIRE

Nos Contacts

03 BP 7162 OUAGA 03

Télephone      : +226 25 40 84 76

Mobile            : +226 70 09 74 21

                     : +226 70 69 08 70

Email : info@queenmafa.net

 

 

Newsletter

Abonnez-vous à la lettre d'information de QUEENMAFA
captcha