08 mars 2024 : Les femmes des Hauts Bassins, à l’école de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC)

Date:

Partager

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits de la femme et du 7e forum national des femmes 2024, le ministère de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille, organise à travers les 13 régions du Burkina Faso, des conférences en rapport avec le thème du 8 mars. Ces différentes rencontres portent sur « Promotion de l’Entrepreneuriat communautaire : quelle contribution des femmes ? » 

 « Je voudrais inviter toutes les femmes et jeunes filles de la région des Hauts-Bassins à souscrire massivement et à être des ambassadrices de l’Agence pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC). Je demeure convaincue que si toutes les femmes et jeunes filles du Burkina Faso portent cet ambitieux projet, nulle doute que l’APEC atteindra les objectifs escomptés », c’est en ces termes que Mariama Konaté Gnanou, Gouverneur de la région des Hauts-Bassins s’est adréssée aux participantes, souhaitant une souscription massive à l’APEC, comme le veut le Chef de l’Etat, président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Une présentation de l’APEC ainsi que les conditions d’adhésion à celle-ci ont fait l’objet d’un exposé de la part des cadres de l’APEC.

La Coordonnatrice régionale des femmes des Hauts-Bassins, Solange Traoré Somé, au nom des femmes de la région s’est engagée à faire un travail de sensibilisation pour mieux mobiliser les femmes afin qu’elles soient de véritables actionnaires de l’APEC au niveau de ladite Région.

La conférence est placée sous la présidence de la ministre en charge du genre, Nandy Somé Diallo.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...

Des décharges en plein centre-ville de Ouagadougou : A qui la faute ?

Autrefois, appelée Ouaga la belle, en raison de sa propreté remarquable grâce notamment à la brigade verte, surnommée...

Afrique : Table-ronde de haut niveau des femmes en Transitions politiques

Du 19 au 21 février 2024, la Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale,...