Gestion des menstrues : Palobdé initie une formation en couture de serviettes hygiéniques au profit des femmes PDI

Date:

Partager

La coordination régionale de la plateforme des femmes du G5 Sahel organise du 06 au 08 décembre 2023 à Ouagadougou, avec le soutien de  l’entreprise sociale Palobdé, une formation en confection des serviettes hygiéniques recyclables. Ce renforcement de capacités est au profit de sept formatrices déplacées internes, des communautés hôtes de la Boucle du Mouhoun et d’un homme venu de la Mauritanie et se tient au sein du site de production de Palobdé.

Elles sont au total, sept, femmes et filles cheffes de ménage déplacées internes issues d’organisations féminines et un homme venu de la Mauritanie, à apprendre les techniques de confection des serviettes hygiéniques recyclables.

L’objectif est de contribuer à l’autonomisation économique des femmes, des jeunes filles déplacées internes et des communautés hôtes de la région de la Boucle du Mouhoun. Ciblées et élues sur la base de différents critères, les femmes retenues pour ladite formation sont toutes prioritairement des déplacées internes sachant coudre.

Les formations théoriques traitent entre autres, de la technologie de la matière première, des étapes du processus de fabrication, des bonnes pratiques d’hygiène, des déterminants de la qualité et le calcul du coût de production. « Dans la pratique, c’est coudre tout ce qui va constituer la serviette », a expliqué Marie Madeleine Tougouri Ouédraogo, coordinatrice nationale de la plateforme des femmes du G5 Sahel.

Les bénéficiaires de la formation ont reçu des mains de la coordinatrice régionale, des outils de confection des serviettes hygiénique lors de la cérémonie d’ouverture.

Durant les trois jours de formation, elles hériteront de l’expertise de Palobdé en la matière, en formation théorique et pratique.

Une des bénéficiaires de la formation, Fanta Koné a traduit toute sa reconnaissance aux organisatrices de l’activité. « Cette formation est une vraie aide à notre égard. Nous sommes fières et reconnaissantes. C’est sûr que les femmes de notre localité seront intéressées et nous leur donneront toutes les informations nécessaires sur les serviettes hygiéniques recyclables », a-t-elle soutenu.

La coordinatrice régionale (à gauche), la promotrice des serviettes hygiéniques Palobdé (en blanc) et le coordinatrice nationale (en pagne bleu).

La coordinatrice régionale de la plateforme, Diye-Ba a loué l’initiative et salué les autorités burkinabè. « Nous avons voulu venir pour que la plateforme soit réellement impliquée dans ce qui fait les femmes du Burkina. C’est un de nos grands défis au niveau de la plateforme et nous avons voulu nous adresser à un public cible alors profitons par les femmes déplacées. Elles sont souvent oubliées parce qu’elles sont déplacées internes », a-t-elle expliqué.

 ————————————————————————————–

Lire aussi : Gestion des menstrues : l’Association Palobdé sensibilise les élèves à Pabré

—————————————————————————————

A l’écouter, les femmes déplacées internes ne doivent pas rester en marge de ce genre d’initiatives au regard de leur nombre élevé. « C’est une expérience qu’on a faite avec un autre partenaire au Niger. On l’a dupliqué au Tchad avec Programme Conjoint Sahel en réponse aux défis COVID-19 (SD3C), que nous tenons à remercier », a expliqué la coordinatrice régionale.

Et d’ajouter « Nous avons tenu à associer la Mauritanie pas parce que c’est un pays en conflits mais, parce que la problématique se pose à toutes les femmes quel que soit là où elles se trouvent. Vous serez peut-être étonné que ce soit un homme mais, c’est déjà des gens qui ont une formation avérée en couture », a-t-il développé.

Palobdé, une solution pour la gestion des menstrues

Créée en 2017,  Palobdé est une entreprise sociale qui lutte contre la précarité menstruelle depuis 2017. Elle conçoit et commercialise des produits d’hygiène sains, qualitatifs, réutilisables, accessibles à tous, garantissant confort et bien-être aux femmes et jeunes filles africaines.

Palobdé propose des produits (serviettes hygiéniques, couches pour bébé, coussinets d’allaitement, masque en tissu) réutilisables, sains, naturels, soit  100% coton du Burkina Faso. A ce jour,  l’association enregistre plus de 300 emplois directs et indirects générés dont 80% de femmes et plus de 115 000 femmes et jeunes filles comme garçon impactés.

A en croire la promotrice de Palobdé, l’association compte plus de 15 000 serviettes hygiéniques par mois dont le prix unitaire est de 7000 f.

Abdoulaye Ouédraogo

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...