Congo démocratique : 12e mariage du pasteur Pierre Kassamba, une union à polémiques

Date:

Partager

Le pasteur Pierre Kassamba, figure de l’église Branhamiste primitive est au cœur d’une controverse liée à son douzième mariage avec Meda, une jeune fille de la vingtaine. Mais, l’âge réel de la nouvelle mariée suscite des questions au sein des activistes.

Selon Camer.be, le pasteur Kasambakana dit Kas ou  Kasamba est à son douzième mariage avec une jeune femme, d’environ vingt ans. La célébration a eu lieu récemment à Muanda. Mais, l’opinion publique doute véritablement de  l’âge réel de la mariée notamment les militants féministes et les mouvements activistes qui s’inquiètent de la répétition d’un schéma récurrent de mariages avec des femmes jeunes, voire mineures selon certaines accusations.

Cette affaire soulève des questions éthiques et morales, la protection des femmes, la prévention des mariages précoces et une potentielle exploitation et vulnérabilité de ces femmes au sein de la communauté religieuse. Le pasteur Kasamba nie en bloc toutes ces accusations.

A en croire le média Mbote.cd du 10 janvier,  le pasteur qui s’est marié dimanche dernier à sa 12e femme, fait l’objet d’un mandat d’emmener.

Pasteur Kassamba et sa nouvelle épouse

Après son mariage, un document datant du mercredi 10 janvier, signé par Richard Vunda Tukikiana, Officier du ministère public près le Tribunal de Paix de Muanda, visant le pasteur polygame a fait le tour des réseaux sociaux.

« Vu les pièces de procédure inscrite à charge de : Pierre Kasambakana pasteur et représentant légale de l’église primitive au Congo. Sans résidence connue à Muanda, inculpé de viol d’enfant », lit-on dans ce communiqué.

Conformément à l’article 15 du code de procédure pénale, l’officier mande et ordonne que le susdit précité, soit arrêté et amené devant lui.

Pendant ce temps, dans la presse locale, Daniel Mabiala, le père de la jeune fille défend fermement le pasteur en   clamant haut et fort, avoir donné sa fille. « Je vous confirme que ma fille à plus de 18 ans. Il faut savoir que nous au Kongo centrale, nous avons aussi des gens de petite taille. Aujourd’hui je vois des mandat d’arrêt contre le Pasteur Kas à cause de l’âge de ma fille », a-t-il martelé.

Ses déclarations remettent directement en cause les accusations à l’origine des poursuites engagées contre le célèbre leader religieux déjà controversé. Ses différentes alliances matrimoniales ont généré, selon des sources proches de l’église, une progéniture qui atteindrait la trentaine. Les membres de l’église, jusqu’à présent à, sont restés silencieux face à cette affaire.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Une si longue lettre”:Les mots un moyen pour résister et se reconstruire

Pour cette nouvelle rubrique dédiée aux récits féminins, “Une si longue lettre”, écrit par la talentueuse auteure sénégalaise...

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...