7e art : le Burkina Faso vise l’excellence à travers le projet « Village-cinéma »

Date:

Partager

Ce mardi 20 juin 2023, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé, à Ouagadougou, à l’ouverture de la rencontre d’échanges sur la création du projet « Village-cinéma » au Burkina Faso.

Le « Village-cinéma » constitue un cadre moderne de création, de développement, de production et de promotion cinématographique au profit des professionnels et de la population.

Ce projet est sous l’égide du Secrétariat technique du Centre national du Cinéma, de l’audiovisuel et de l’image animée.

Il vise la création et l’opérationnalisation d’un complexe cinématographique et audiovisuel pour répondre aux exigences du secteur.

 Selon le secrétaire technique, Evariste Pooda, le projet consiste en la mise en place d’une structure de plusieurs composantes comprenant des infrastructures techniques et complémentaires dans un délai de 4 ans.

Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre en charge de la culture, au centre.

A termes, il s’agit de créer une structure ultra-moderne qui permettra aux acteurs du monde du cinéma de pouvoir procéder à leurs créations de façon optimale.

Selon le Ministre de la culture Jean Emmanuel Ouédraogo, ce projet va redonner au cinéma burkinabè ses lettres de noblesse en le repositionnant dans la sous-région et en Afrique, grâce à un vivier de ressources humaines qualifiées et une infrastructure de dernière génération.

La présente rencontre est le lieu pour le chef du département en charge de la culture, de solliciter l’accompagnement des différents acteurs pour ce projet très ambitieux, à travers des pertinentes idées afin de le consolider et d’enclencher son processus d’opérationnalisation.

 Sa mise en œuvre permettra de faire du Burkina Faso, une plaque tournante du cinéma au-delà du FESPACO a-t-il affirmé, notamment en termes de création, de production et de promotion du cinéma.

Dans l’optique de réussir le projet, Jean Emmanuel Ouédraogo a invité les différentes collectivités territoriales, les acteurs privés, les partenaires techniques et financiers et la population à s’investir activement pour faire du secteur du cinéma et de l’audiovisuel un pilier de développement économique et social.

« Il appartient donc à tous les fils et filles du pays de travailler la main dans la main pour un développement économique, social et culturel de notre très chère patrie », à-t-il exhorté.

Le processus de création du <<village cinéma>> se veut participatif. Ainsi, le Ministre a invité les bénéficiaires que sont les cinéastes à des échanges francs et fructueux afin de consolider et d’enclencher l’opérationnalisation du projet.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Le Niger, invité d’honneur à la 21e édition de la semaine nationale de la culture du Burkina  

Prévue du 27 avril au 04 mai 2024, la 21e édition de la Semaine Nationale de la Culture...

La rougeole : L’autre ennemi du Burkina Faso en 2024

La rougeole, maladie très contagieuse causée par un virus, connait une contagion croissante au Burkina Faso en ce...

Sénégal : Attentat à la vie de la journaliste Maimouna Ndour Faye

La directrice de la chaîne de télévision privée 7TV, Maimouna Ndour Faye a été sauvagement agressée et poignardée...

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...