Baccalauréat 2023 : 132 980 candidats dont 68 190 filles

Date:

Partager

Le coup d’envoi des épreuves écrites du baccalauréat a eu lieu, ce mardi 20 juin 2023, au lycée Wendpuiré de Saaba. Pour l’occasion, le ministre en charge de l’éducation nationale, Joseph André Ouédraogo a lancé un message de soutien à l’endroit de tous les candidats sur le territoire burkinabè.

 Dès l’entame, le ministre de l’éducation nationale, Joseph André Ouédraogo a souhaité beaucoup de chance et beaucoup de courage aux candidats et candidates.

« Le ministre de l’enseignement supérieur disait tantôt que la chance c’est pour tout le monde. Seul le courage fait la différence. N’est-ce pas un bon sujet de dissertation ça ? », a-t-il demandé aux candidats, sous un ton humoristique.

Le ministre de l’éducation a traduit une pensée à l’égard de l’ensemble des candidats et des candidates surtout, ceux qui se situent dans des zones à fort défi sécuritaire. « Ils ont fait preuve de courage et de grande résilience. Donc, je leur dis de tenir toujours parce que le bout de tunnel n’est pas loin », a-t-il déclaré.

Joseph André Ouédraogo a expliqué qu’auparavant, les examens étaient gérés par plusieurs logiciels qui en réalité, étaient la propriété de personnes « crevées », d’individus.

Il a laissé entendre qu’il y a des difficultés liées aux nouveaux logiciels, mis en place pour les examens.

« En accédant à la tête de ce département, j’ai mis un point d’honneur à doter le ministère d’un logiciel propre à lui-même. Il a été mise en place », s’est-il réjoui.

Et cette performance est due à une équipe dynamique de la direction des services informatiques.

« Ils ont travaillé nuit et jour contre 0 FCFA . Ce qui est un acte patriotique que je salue en ces moments où les ressources sont rares », a-t-il reconnu.

Il dit comprendre la forte inquiétude des partenaires sociaux face à cette situation. « Ils l’ont exprimé hier et pour les insuffisances liées à cette organisation, je m’excuse et je m’engage à mieux faire les éditions suivantes. », a t-il rassuré.

Cette année, le Burkina Faso enregistre 132 980 candidats dont 68 190 filles contre 64 790 garçons, répartis dans 510 jurys.

Ce nombre de candidats enregistré ne laisse pas indifférent selon Joseph André Ouédraogo, ministre de l’éducation nationale.

« L’année dernière, il y avait 142 728 candidats. Nous enregistrons une baisse des effectifs de 6,84%. Cela bien sûr est dû à la situation sécuritaire », a-t-il regretté.

Abdoulaye Ouédraogo

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Le Niger, invité d’honneur à la 21e édition de la semaine nationale de la culture du Burkina  

Prévue du 27 avril au 04 mai 2024, la 21e édition de la Semaine Nationale de la Culture...

La rougeole : L’autre ennemi du Burkina Faso en 2024

La rougeole, maladie très contagieuse causée par un virus, connait une contagion croissante au Burkina Faso en ce...

Sénégal : Attentat à la vie de la journaliste Maimouna Ndour Faye

La directrice de la chaîne de télévision privée 7TV, Maimouna Ndour Faye a été sauvagement agressée et poignardée...

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...