Bobo-Dioulasso : 12 personnels du corps habillé dont deux filles, outillés en production animale

Date:

Partager

12 personnels de l’armée et de Gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) de la garnison de Bobo-Dioulasso ont reçu, le mercredi 31 janvier 2024, à Bobo-Dioulasso, des attestations de fin de formation.

Six gardes de sécurités pénitentiaires, quatre personnels de l’armée de terre dont une fille, et deux gendarmes dont une fille  ont bénéficié d’un renforcement de capacités. L’activité du jour s’inscrit dans le cadre du projet Initiative présidentielle qui a permis au camp Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso et la Maison d’Arrêt et de Correction de Bobo (MCB) de disposer d’une ferme composée d’un poulailler et d’une bergerie. Ils ont reçu leurs attestations après 10 jours d’apprentissage.

La formation s’est axée sur les techniques d’agriculture, l’embouche bovine, la gestion d’entreprise agricole et les techniques d’élevage de petits ruminants. Lesdits bénéficiaires sont composés essentiellement de blessés de guerre.

Pour le directeur de l’ENESA, Dr Nouhoun Zampaligré, l’objectif est entre autres, de doter les casernes bénéficiaires des unités de production, de volailles et de petits ruminants.

Selon le chef de bataillon Lokpala Kambou, représentant du commandant de la deuxième région militaire, les participants sont les premiers à mettre le projet en application « Si vous réussissez vous aurez une lettre de félicitation de la chaîne de commandement. Mais, si vous échouez, vous connaissez aussi », a-t-il précisé aux stagiaires.

L’activité du jour est portée par l’École nationale de l’élevage et de la santé animale (ENESA), avec l’appui financier de la direction générale des grands projets du Burkina.

Agence d’information du Burkina

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Sénégal : Attentat à la vie de la journaliste Maimouna Ndour Faye

La directrice de la chaîne de télévision privée 7TV, Maimouna Ndour Faye a été sauvagement agressée et poignardée...

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...