Ce qu’il faut savoir sur l’alopécie ou chute de cheveux

L’alopécie ou chute de cheveux concerne aussi bien les femmes que les hommes. Si elle est héréditaire chez certaines personnes, elle peut être provoquée chez d’autres cachant parfois des problèmes de santé.  Avec le Docteur Nadia Kaboret du cabinet Miléna, dermatologue vénérologue,  découvrons les différentes causes de l’alopécie ainsi que les solutions à adopter pour l’éviter.

 

Qu’est-ce que l’alopécie ?

Une alopécie est tout définie comme une chute de cheveux. L’alopécie peut être totale. C’est-à-dire qu’elle peut concerner toute la chevelure et parfois même, les poils. Elle peut être partielle. C’est-à-dire qu’elle concerne uniquement une partie de la chevelure.

Elle peut survenir de manière brutale ou bien de manière progressive sur plusieurs mois ou sur plusieurs années. C’est assez aisé de définir l’alopécie mais le plus difficile, c’est de trouver les causes.

 

Les causes de l’alopécie

Il existe plusieurs causes de l’alopécie. Cela peut être même permanent. On peut citer les maladies comme la pelade, le lichen. Ce sont des maladies qui aboutissent à des chutes de cheveux. Il y a également la carence alimentaire telle que le déficit en fer ou le déficit en certaines vitamines. Il y a les traumatismes notamment ceux que nous infligeons à nos cheveux. Par exemple les tresses, les nattes que nous faisons tout le temps. Ça s’appelle l’alopécie de traction. Il y a le stress, un facteur très important souvent négligé mais qui peut aboutir à une chute de cheveux.

On peut citer aussi les causes génétiques. Par exemple, l’alopécie androgénique couramment appelé calvitie peut avoir un côté génétique. Si on a par exemple des parents qui ont une calvitie, on a aussi des chances d’avoir cette calvitie.

 Les différents types d’alopécie ?   

Il existe des alopécies cicatricielles et des alopécies non cicatricielles. Dans le cas des alopécies cicatricielles, le follicule et la peau du cuir chevelu peuvent être altérés et c’est difficile dans ce cas d’avoir une repousse de cheveux. Supposons que vous soyez brulé sur le cuir chevelu, cela peut aboutir à une alopécie cicatricielle.

Une brûlure par de l’eau chaude par exemple, si c’est assez profond peut conduire à une alopécie cicatricielle. Certains produits défrisants peuvent conduire à des brûlures du cuir chevelu donc à une alopécie cicatricielle. Dans ce cas de figure, on aura des difficultés à faire repousser les cheveux. Les causes sont variables et on en a vraiment beaucoup.

 

Les alopécies non cicatricielles peuvent être dues à certaines maladies ou certaines pratiques. Le cuir chevelu reste relativement sain et on a des chances que les cheveux puissent repousser. On a comme maladie pouvant donner une alopécie non cicatricielle, la teigne. Elle peut faire chuter les cheveux. Mais quand le traitement est bien fait, les cheveux repoussent bien. La pelade conduit à une chute de cheveux.

Dans ce genre de cas, les cheveux peuvent pousser ou ne pas repousser. Ce n’est pas une alopécie cicatricielle parce que les follicules sont toujours là mais il y aura des difficultés à produire des cheveux de qualité.

La conduite à tenir en cas de chute de cheveux   

Devant toute chute de cheveux, il est important de consulter le dermatologue. Le dermatologue va examiner votre cuir chevelu et même le reste du corps pour rechercher d’autres lésions. Il peut être aussi amené à pratiquer certains examens.

Ça peut être des examens de sang ou des examens d’imagerie. Par exemple, la trichoscopie permet de voir vraiment le cuir chevelu dans les moindres détails, de retrouver certains signes. Il y a aussi la biopsie qui consiste à prélever une partie de la peau du cuir chevelu et faire des analyses. Après les examens, on pourra déterminer la cause exacte de l’alopécie.

 

 

Les remèdes contre les alopécies  

On peut administrer des médicaments au patient par voie orale ou demander au patient d’appliquer certains produits sur la zone alopécique. Souvent, on est amené à faire des injections. Cela dépend vraiment de la cause. Il y a aussi des techniques interventionnelles. Ça veut dire qu’on utilise des appareils, des machines pour agir directement sur le cuir chevelu afin de stimuler la repousse des cheveux.

Les greffes de cheveux sont également une technique pour pallier le problème d’alopécie. Même si dans certains cas, le traitement peut s’avérer assez compliqué, il faut reconnaitre que la prise en charge des alopécies a beaucoup évolué ces dernières années. Il y a vraiment de nouvelles techniques que nous arrivons à pratiquer même ici.

 

Les habitudes à adopter pour éviter l’alopécie  

On demande à la population et aux femmes en particulier d’éviter les coiffures trop serrées. Au cas où on fait des nattes ou des tresses, il est conseillé de ne pas garder la coiffure trop longtemps. Nous conseillons aussi à la population de se faire consulter.

L’alopécie peut être liée à une traction. Mais, cela peut être dû aussi à une maladie assez sérieuse. Il est important pour tout le monde de consulter dès qu’il y a une chute de cheveux.

Queenmafa.net

 

Laissez votre commentaire ici !