Cinéma : Hadjidiatou Nonkané, l’étoile Montante des Effets Spéciaux

Date:

Partager

Comme toute jeune fille, Hadjidiatou Nonkané, rêve d’un avenir prometteur. Âgée de 26 ans, cette étudiante en économie agricole a jeté son dévolu sur le cinéma notamment les effets spéciaux dans le montage vidéo. L’une des rares femmes au Burkina à se lancer dans ce métier.

Brillante élève, curieuse, dynamique mais renfermée, Hadjidiatou Nonkané est une technicienne en herbe, qui entend se spécialiser sur les effets spéciaux en matière de montage vidéo. Les effets spéciaux, ou vfx sont des techniques utilisées dans le cinéma pour créer l’illusion d’actions, simuler des objets, des environnements.

La curiosité de Hadjidiatou Nonkané sur la technologie ne date pas d’aujourd’hui. Elle a l’œil de technicien et la créativité dans le sang, pourrait-on le dire.  « Papa m’appelait le docteur des téléphones. En famille, si quelqu’un avait un problème de paramétrage avec son téléphone, je lui apportais mon aide. Et je me rappelle que j’ai bloqué la puce de mon tout premier téléphone par curiosité. J’étais en classe de 4e et j’avais 14 ans », se remémore-t-elle.

Hadjidiatou Nonkané, étudiante en économie agricole

Après son baccalauréat, elle obtient sa licence en économie agricole, à l’université Norbert Zongo de Koudougou.  Suite à un appel à candidature pour une formation d’un mois initiée par l’Association Zama Vison en effets spéciaux, elle est retenue tout comme d’autres candidat.e.s. Mais, elle est finalement l’unique participante parmi les apprenants.


Voir la vidéo ici : https://fb.watch/q5K4swG-Mf/


 

 A 26 ans, la native de Garango qui n’avait jamais imaginé un jour, vivre une telle aventure voit sa vie prendre une nouvelle tournure. « Je n’ai jamais pensé faire carrière dans ce domaine, vu que d’une part, on n’a pas les moyens et d’autre part, le cinéma n’est pas développé dans la ville où je suis, plus précisément à Koudougou », confie-t-elle.

Hadjidatou compte bien atteindre ses objectifs mais, non sans compter sur sa famille, sur l’appui des aînés et des spécialistes du domaine. « Mes parents me soutiennent dans les activités que je mène. J’aimerais être reconnue au plan international dans le métier de montage vidéo », clarifie-t-elle.

Hadjidiatou Nonkané en jaune, Rimbiga Wobgo Kaboré, encadreur.

Pour le formateur Rimbiga Wobgo Kaboré, Hadjidiatou Nonkané est une élève assidue et attentive pendant les cours. Son attitude est toujours correcte et elle pose des questions pertinentes qui montrent son désir d’apprendre et de comprendre les effets spéciaux.

Elle se distingue par sa capacité à créer un environnement convivial pendant les cours. « Elle a cette qualité unique de rendre l’apprentissage agréable pour elle-même et pour ses camarades de classe. La première fois que je l’ai vue, j’ai été agréablement surpris. Dans un domaine généralement dominé par les hommes, sa présence était un bol d’air frais. C’était une surprise qui a renforcé ma conviction que le talent et la passion transcendent les barrières de genre », a expliqué l’encadreur.

Les participants à la formation en effets spéciaux. Hadjidiatou était l’unique fille

Rimbiga Wobgo Kaboré n’hésite pas à prodiguer quelques conseils à son apprenante : « Je suis convaincu que tu continueras à exceller dans ce domaine dominé par les hommes. Reste curieuse, reste passionnée ! Le monde des effets spéciaux a besoin de talents comme toi. Bonne chance pour la suite de ta carrière ! ».

Parallèlement à ses compétences en audiovisuelles, l’étudiante en économie agricole nourrit l’ambition d’avoir, plus tard, un terrain d’exploitation agricole pour la culture des arbres fruitiers afin de promouvoir les productions locales et réduire l’exportation des fruits.

Françoise Tougry

 Arouna Romba

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...