Combien de temps doit-on dormir en fonction de notre âge ?

Date:

Partager

Nous ne sommes pas égaux en matière de sommeil, certains en ont besoin plus que d’autres. Cela dépend du métabolisme mais également de l’âge car les besoins ne sont pas les mêmes, qu’on ait 20 ou 60 ans !

De 6 mois à 3 ans

L’enfant âgé de 6 mois à 3 ans a d’énormes besoins en matière de sommeil.

A partir de 6 mois, il se cale sur le même rythme que les adultes concernant les nuits et ne se réveille plus ou très peu durant le sommeil nocturne. Sur une journée de 24 heures, il doit dormir au moins 11 heures d’où la nécessité de lui faire faire des siestes la journée.

Un enfant qui ne dort pas suffisamment peut développer des troubles du comportement (pleurs, agitation, nervosité, etc.)

De 4 à 12 ans

En période adolescente, le rythme de sommeil est souvent perturbé.

Le sommeil est plus léger, les difficultés d’endormissement sont réelles. Les activités nocturnes sont nombreuses (sorties) et les progrès technologiques font que l’activité ne cesse jamais, y compris la nuit : internet continue de fonctionner, les portables restent allumés, etc. Autant de facteurs parasites d’un sommeil réparateur.

Le déficit de sommeil est souvent compensé par de grandes grasses matinées.

A 30 ans

Seulement 7 à 8h de sommeil sont normalement nécessaires pour un adulte mais une fois encore, les besoins varient en fonction de chacun.

Le manque de sommeil est souvent fréquent à cet âge en raison d’une vie active riche (travail, famille, loisirs, etc.) mais attention car il peut causer des problèmes de santé et un dérèglement du métabolisme sur le long terme.

Dès les premiers signes de fatigue, il est donc essentiel d’aller se coucher

A 60 ans

A 60 ans, les premières difficultés d’endormissement peuvent survenir. En outre, la qualité de sommeil est moins bonne, car c’est l’âge d’éventuels réveils intempestifs. Pour compenser, l’heure du coucher est avancée et les siestes reviennent.

Le temps de sommeil est d’environ 7h30, souvent réparti sur l’ensemble d’une journée de 24 heures et non plus concentré uniquement sur la nuit.

A 80 ans

A 80 ans, le délai d’endormissement s’allonge encore, passant de moins de 30 minutes en moyenne à 30 ans à plus de 45 minutes vers 80 ans.

La réduction des phases de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal est encore plus marquée qu’à 60 ans. Les siestes sont désormais indispensables pour compenser le déficit de sommeil nocturne.

Les douleurs provoquent des réveils intempestifs et empêchent un sommeil de qualité.

passeportsante.net

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...

Des décharges en plein centre-ville de Ouagadougou : A qui la faute ?

Autrefois, appelée Ouaga la belle, en raison de sa propreté remarquable grâce notamment à la brigade verte, surnommée...

Afrique : Table-ronde de haut niveau des femmes en Transitions politiques

Du 19 au 21 février 2024, la Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale,...