Commune de Ouagadougou : Environ 8 milliards pour les travaux du drain de Tanghin

Date:

Partager

Le lancement officiel des travaux de construction et d’’aménagement du drain de Tanghin dans la commune de Ouagadougou, a eu lieu ce jeudi 07 décembre 2023, à Ouagadougou. La cérémonie s’est tenue en présence de nombreuse personnalités et autorités burkinabè.

Réaliser un canal de drainage des eaux pluviales en béton armé de près de 5km, de la ceinture verte de la ville jusqu’à l’entrée du parc urbain, c’est l’objectif général du projet des travaux de construction. Financé par la Banque européenne d’Investissement (BEI), le montant du marché du projet s’élève à environ 8 milliards de francs CFA. L’entreprise SOROUBAT-BF est chargée de la réalisation des travaux pour une durée de 18 mois.

Le projet implique de nombreux travaux. Il s’agit entre autres de l’aménagement de 4578 mètres linéaires de canal trapézoïdal, en béton armé, la réalisation de 20 ouvrages de franchissement, soit 19 dalots et une passerelle, l’installation de 212 candélabres solaires et la mise à disposition d’un ensemble d’équipements de signalisation et de sécurité.

Selon le Président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou Maurice Konaté, l’Agence municipale des Grands Travaux (AMGT) supervise les travaux à travers une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée signée entre elle et la commune de Ouagadougou. Maurice Konaté a traduit sa reconnaissance aux hautes autorités du pays, avec à sa tête le chef de l’Etat, à la Banque européenne d’Investissement ainsi qu’à l’Union européenne pour leur accompagnement au développement de la ville et l’amélioration des conditions de vie des populations ouagalaises.

Pour l’ambassadeur désigné de l’Union européenne au Burkina Faso Daniel Aristi Gaztelumendi, la construction du canal de drainage des eaux pluviales est l’aboutissement des efforts conjugués de l’Etat burkinabé et des institutions Européennes.

« Dans ce cadre, la délégation de l’Union européenne à Ouagadougou, a accompagné la partie nationale en finançant l’ensemble des études nécessaires à l’émergence du projet. Sur cette base, la délégation de l’UE a poursuivi son accompagnement à la patrie nationale pour mobiliser la banque BEI pour financer les travaux du canal, une des priorités de base », a-t-il expliqué.

 

A en croire Aristi Gaztelumendi, les travaux de construction du canal de drainage des eaux pluviales s’inscrivent dans le cadre des activités du ‘’ Projet d’Assainissement et Drainage de Ouagadougou (PADO)’’, cofinancé par les Institutions européennes pour un montant d’environ 10 milliards de Francs CFA, soit 15 millions d’euros). « L’initiative du développement de la ville de Ouagadougou est la traduction de la volonté politique du Burkina Faso d’apporter des solutions aux défis de la gestion urbaine, notamment de fournir une réponse concrète aux inondations récurrents affectant la population », a-t-il soutenu.

Abdoulaye Ouédraogo

Quuenmafa.net

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...