COP 28 : Louise Mushikiwabo échange avec les femmes négociatrices

Date:

Partager

La secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie Louise Mushikiwabo a échangé avec les femmes négociatrices, ce 2 novembre 2023 à Dubaï. Ce sont au total 28 pays représentés, au cours de ce panel.

Après Togo, c’est Dubaï qui a abrité la conférence entre la secrétaire générale de l’Organisation internationale pour la Francophone (OIF) et les femmes négociatrices. Elles sont outillées dans les négociations pour défendre les positions des 28 pays francophones.

Ce cadre d’échange a permis à Louise Mushikiwabo de prêter oreille à ces vaillantes femmes et bien sûr, de réaffirmer la position de l’OIF quant au choix des femmes.

« L’organisation que je représente est une organisation qui croit dans le pouvoir transformateur des femmes. Les questions liées à l’environnement et à la biodiversité des perturbations climatiques que connaît le monde d’aujourd’hui, a besoin de l’intelligence, de l’énergie et du reparti des femmes pour pouvoir avancer » a-t-elle déclaré.

—————————————————————————————

Lire aussi : OIF: la Rwandaise Louise Mushikiwabo désignée secrétaire générale de la Francophonie 

—————————————————————————————–

La représentante de la république de Guinée, Kadiatou Diallo, a avoué avoir compris le processus de négociations  grâce à la formation de l’IFDD (Institut de la Francophonie pour le développement durable) et surtout celle organisée au Togo. Après elle, chacune à son tour, a expliqué son rôle au sein des délégations de son pays et de son travail au quotidien durant ce COP 28.

A la fin de la conférence, la ministre de l’économie forestière, Rosalie Matondo a encouragé les femmes négociatrices à s’engager âprement dans le travail. Tout en marquant sa disponibilité à participer à l’émergence des femmes négociatrices des pays francophones via des sessions de formation et renforcements de capacités, elle a invité l’IFDD à mettre une femme bilingue dans chaque délégation car les négociations se font en anglais.

Source : Afriqueenvironnementplus.info

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Une si longue lettre”:Les mots un moyen pour résister et se reconstruire

Pour cette nouvelle rubrique dédiée aux récits féminins, “Une si longue lettre”, écrit par la talentueuse auteure sénégalaise...

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...