Coup de gueule : l’Université Norbert Zongo et sa décision déplorable !

Date:

Partager

L’Université Norbert Zongo a, dans un communiqué publié le vendredi dernier, l’interdiction d’accès des amphithéâtres et autres salles de cours, aux personnes accompagnées d’un enfant ou d’un nourrisson. Une mesure qui, visiblement, s’adresse aux mères étudiantes et va à l’encontre des engagements pris par notre pays.

Au lieu d’aménager des crèches pour aider les étudiantes mères à poursuivre sereinement leurs études, c’est le ministère en charge de l’Enseignement supérieur à travers l’Université Norbert Zongo, qui s’érige en une pierre d’achoppement contre le droit à l’éducation des mères étudiantes.

 La présence d’enfants et de nourrissons dans les salles de classes perturbent sans doute les cours mais, à qui la faute ? Doivent-elles abandonner leurs études parce qu’elles ont des enfants à bas âges ?

La fonction reproductive ne doit nullement être source de discrimination. Conformément à la Convention sur l’Elimination de toutes les formes de discriminations à l’Egard des Femmes, il incombe à l’Etat, à travers ses structures de fournir des services sociaux nécessaires pour que les filles et les femmes puissent allier études, vie professionnelle et familiale à travers le développement de services de garderies.

Accepter cette décision entrainera encore d’autres violations de droit des filles à l’éducation, sapant ainsi les résultats engrangés par les ainées pendant plusieurs années.  Les associations qui militent pour la promotion des droits à l’éducation des filles sont donc interpelées.  Quant au ministère en charge du genre, il doit rapidement   se saisir du problème afin de trouver une issue favorable pour toutes ces mères étudiantes.

Quand ceux qui sont censés te défendre t’abandonne, c’est à toi de te battre pour défendre ta cause. A toutes ces mères étudiantes, jeunes filles étudiantes et futures mères étudiantes, il est temps de vous donner la main pour défendre votre cause. Si vous ne vous battez pas pour votre cause, personne ne le fera à votre place. Cette note vous indigne ? Alors montrez à ces autorités qu’il n’y a pas lieu de choisir entre vos enfants et vos études. Les deux sont importants pour vous et vous ferez le nécessaire pour réussir.

Mary.S

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...

Gestion hygiénique des Menstrues : Ces préjugés qui éloignent les hommes

Au cours des menstrues, les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés poussant certains hommes, à les fuir. Perception...