Gaoua : Bientôt un centre hospitalier régional universitaire de plus de 300 lits

Date:

Partager

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré a séjourné du 29 et 30 novembre 2023 à Gaoua dans la région du Sud-Ouest. Séjour au cours duquel, il a posé la première pierre du Centre hospitalier régional (CHR) universitaire.

La construction de ce centre hospitalier régional d’une capacité de plus de 300 lits devra permettre de désengorger l’actuel centre qui accueille les patients de la Bougouriba, du Ioba, du Noumbiel et du Poni, sans oublier ceux des pays voisins tels que le Ghana et la Côte d’Ivoire. D’un coût de réalisation de plus 45 milliards de francs CFA, le centre hospitalier sera bâti sur une superficie de 25 hectares.

Le nouveau CHRU qui symbolise l’engagement des autorités de la Transition, à rehausser le niveau du plateau technique des formations sanitaires, à améliorer l’accès des populations de la région, aux soins sera un creuset pour la formation académique, et la recherche-développement en santé.

« Les besoins en offre sanitaire sont très pressants (…). C’est ce besoin donc en soins de qualité qui nous a amenés à initier ce projet ici au Sud-Ouest », a indiqué le Président de la Transition. Il a précisé qu’en dépit du contexte de guerre, il est nécessaire d’agir aussi sur le chantier du développement. Le Capitaine Ibrahim Traoré a exprimé la volonté du gouvernement « de multiplier ce genre de projets dans les différentes régions.

Ce premier déplacement du Chef de l’Etat dans la Cité du Bafuji est l’occasion pour lui de partager, avec les populations de la région, sa vision pour un Burkina Faso sans terrorisme. Il a rencontré les Forces vives de la région, expliqué les enjeux actuels du pays, apporté des réponses à leurs préoccupations et surtout appelé l’ensemble des Burkinabè à maintenir haut, la flamme de l’engagement commun contre le terrorisme.

Le Chef de l’État s’est également entretenu avec les différentes couches socio-professionnelles du Sud-Ouest au cours des audiences.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...

Des décharges en plein centre-ville de Ouagadougou : A qui la faute ?

Autrefois, appelée Ouaga la belle, en raison de sa propreté remarquable grâce notamment à la brigade verte, surnommée...

Afrique : Table-ronde de haut niveau des femmes en Transitions politiques

Du 19 au 21 février 2024, la Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale,...