Harcèlement et violence scolaire : Comment aider nos enfants à se protéger ? Les conseils de Fatima Adé, Spécialiste du trouble de l’apprentissage et du comportement

Date:

Partager

Le harcèlement est un phénomène qui prend de l’ampleur dans les établissement scolaires privés et publics. D’apparence banale, il perturbe beaucoup d’enfants. En plus de subir les effets physiques du harcèlement, les enfants peuvent souffrir de problèmes de santé ou de problèmes émotionnels. Dans la première partie de cet interview, Fatima Adé, Inspecteur d’éducation spécialisée et formatrice aux métiers de la petite enfance et du handicap vous explique ce phénomène.

Qu’est-ce que le harcèlement ?

Selon l’association Marion la main tendue, le harcèlement est une violence répétée, continue, sur une longue période, par une personne ou un groupe de personnes à l’égard d’une autre. Les attaques peuvent être verbales (insultes, moqueries), non verbales (grimaces, gestes obscènes), physiques (menaces, coups) ou psychologiques (rumeur, isolement).

Ces personnes peuvent être soit des témoins, des victimes ou des bourreaux. Le harcèlement scolaire fait désormais partie du quotidien des écoles, il n’est pas seulement présent au lycée, ni au collège mais, débute parfois au primaire ou encore à la maternelle. On ne mesure pas très souvent les dégâts que cela peut avoir sur les victimes.

Quelles sont les causes du harcèlement?

Le harcèlement scolaire n’est pas seulement l’apanage des enfants mais, il peut provenir du personnel encadrant, mauvaise pratique éducative, humiliation publique, exposition des difficultés des apprenants.

Une de nos encadrées du cabinet, une fillette en situation de handicap, refuse d’aller à l’école depuis deux semaines parce que ses difficultés ont été exposées en public.

Une maman a vu son fils de 8ans sodomisé à l’école par ses petits camarades

L’an dernier, un jeune enfant de six ans a eu le tympan percé par une camarade de classe, qui lui aurait mis une graine de Tamarin noir (chat noir) dans l’oreille.

Quand on se tourne vers l’extérieur, notamment en France, les suicides des jeunes enfants sont récurrents. Une jeune fille de neuf ans s’est suicidée parce que sa maîtresse l’aurait jetée en pâture aux élèves. L’affaire est en cours…………

Cette rentrée scolaire, une maman furieuse a fait irruption dans une école et a voulu corriger elle-même le petit garçon qui ne cessait d’embêter son fils. Loin de justifier son acte, nous faisons une autre lecture de l’attitude de la mère qui, d’ailleurs, est poursuivie en justice.

Pour beaucoup d’enfants, parler des violences dont ils sont victimes à l’école est difficile. Pour preuve, de nombreux parents soucieux nous ont contactés lorsqu’on a lancé l’appel à témoin, pour avoir des informations et certains nous ont faits le retour selon lequel, leurs enfants ne souhaitent pour l’instant faire une capsule vidéo et témoigner, de peur d’être reconnus, peur des représailles ou encore que la situation s’aggrave. Soit…….

Comment parler du harcèlement scolaire avec son enfant ?

Tous les enfants sont susceptibles d’être des victimes ou de devenir des bourreaux de leurs amis, il est donc essentiel de sensibiliser les enfants à la question et d’encourager plus, la communication. La communication reste le meilleur moyen d’aider son enfant. Dans un premier temps, il est essentiel de lui apprendre et rappeler constamment comment se sociabiliser avec bienveillance et respect à l’égard de ses camarades.

Ne jamais banaliser la violence verbale, comprendre et faire comprendre à son enfant, quelle place il a dans le groupe, que celle-ci doit être bienveillante, positive et non coercitive… C’est ce qu’on appelle les règles psycho-sociales.

Entretien réalisé par Françoise Tougry

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...