Incontinence urinaire chez la femme : la grossesse et l’accouchement sont les principales causes

Date:

Partager

La majorité de personnes sujettes à l’incontinence urinaire est constituée de femmes. Si chez les hommes, l’incontinence urinaire provient généralement d’une maladie de la prostate ou des suites d’une intervention chirurgicale sur un organe du système urinaire, chez les femmes, elle provient souvent d’événements propres à la condition féminine. De nombreux facteurs en sont la cause.

Les causes de l’incontinence urinaire les plus connues sont la grossesse et l’accouchement. L’incontinence pendant la grossesse est causée par la pression exercée par les poids de l’enfant, du liquide amniotique et de l’utérus sur le périnée. Il est fréquent de constater des fuites urinaires chez la femme à partir du 3ème mois de grossesse.

On relève moins de cas d’incontinence chez les femmes ayant accouché par césarienne que chez celles qui accouchent par voie naturelle. Ainsi, les traumatismes obstétricaux (accouchements par le siège, poids de naissance important,) favorisent l’apparition de l’incontinence urinaire.

Outre les accouchements, les bouleversements hormonaux accompagnant la ménopause peuvent altérer certains organes du système urinaire, comme la muqueuse urétrale ou le sphincter lisse, entraînant ainsi des fuites urinaires.

Certaines maladies, comme la cystite, qu’elle soit infectieuse, médicamenteuse ou due à la présence d’un calcul vésical peuvent aussi expliquer l’incontinence urinaire.

Enfin, l’hygiène de vie au quotidien a un impact non négligeable dans l’incontinence urinaire chez la femme. Ainsi, la surconsommation de certaines boissons comme le thé ou le café sont des excitants pour la vessie, favorisant les épisodes d’incontinence notamment de type impérieuse.

De même, la pratique de certains sports et particulièrement ceux qui, en plus de malmener le périnée, sollicitent fortement les muscles abdominaux sont des facteurs déclenchants.

Parmi les sports réputés à risque figurent l’athlétisme, le trampoline, les arts martiaux, le basket ball, le tennis.

On pourra également citer parmi les facteurs de risque au quotidien la surcharge pondérale ou le port de charges lourdes, qui dans les 2 cas affaiblissent le périnée.

Source : passeportsante

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Sénégal : Fin de course pour Rose Wardini à la présidentielle

Ce mardi 20 février 2024, le Conseil constitutionnel sénégalais a publié une liste actualisée des candidats à la...

Prix de reconnaissance des femmes africaines emblématiques : Karima Rhanem, lauréate 2024

La Marocaine Karima Rhanem a remporté, cette année, à Abuja, le Prix nigérian de Reconnaissance des Femmes africaines...

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...