Le don de sang : un geste citoyen

Date:

Partager

Des suites d’une maladie ou d’un accident, on peut se retrouver dans un état où on a besoin urgemment de sang. Le don de sang est un geste que chaque citoyen doit poser car il sauve des vies. Voici deux témoignages marquants.

Amina Kouldiaty Sana, agent de santé au CNTS

Un jour, nous nous sommes rendus dans un établissement de la place pour une sensibilisation, en vue d’une collecte de sang. Généralement, quand nous arrivons, souvent, on nous donne cinq minutes pour nous entretenir avec les élèves par classe. Le professeur était à la porte et attendait patiemment. Il a interrompu notre sensibilisation parce que selon lui, nous avons dépassé les cinq minutes. Il nous a demandés de sortir pour qu’il puisse continuer son cours. Pourtant, nous n’avons pas débordé.

Amina Kouldiaty Sana, agent de santé au CNTS

 La même semaine, sa femme a fait un accident. Elle a tellement saigné qu’elle a avait besoin de transfusion de sang, un groupe sanguin O négatif. Nous avons cherché le groupe sanguin pendant deux jours mais, en vain. Donc, il était obligé de venir au Centre national de Transfusion Sanguine pour voir dans quelle mesure, on pouvait l’aider à avoir le sang pour sauver sa femme.

Quand il est venu, nous l’avons reconnu et lui aussi nous a reconnu. Nous lui avons rappelé ce qui s’était passé la dernière fois, dans sa classe. Il a reconnu son tort et il nous a demandés pardon. Nous nous sommes compris. Nous avons fait de notre mieux pour sauver sa femme.

Lire aussi  :« Donner son sang, c’est la satisfaction d’avoir sauvé une vie », Amina Sana Kouldiaty

De con coté, il a également appelé des gens qui sont du groupe sanguin O négatif. Ils sont venus et nous avons fait le prélèvement. Le lendemain, sa femme a eu deux poches et elle a été sauvée. Cet homme est devenu aujourd’hui, un promoteur du don de sang et actuellement, il nous aide à faire les sensibilisations dans ledit établissement.

Donc, ça n’arrive pas qu’aux autres. Pendant nos sensibilisations, nous expliquons aux gens que tout le monde est un potentiel transfusé. Cela veut dire, qu’un jour ou l’autre, chacun peut être dans le besoin, même nous.

     
Sidiki Ouédraogo
Sidiki Ouédraogo, élève en 1re D au Lycée Municipal de Paspanga

Donner son sang, c’est sauver une vie. Le sang est très délicat, si on a un problème on ne peut pas s’en passer. Le sang est important dans la vie de l’homme.

J’ai vécu une situation qui a marqué ma vie. Notre mère était gravement malade et elle souffrait d’une insuffisance rénale. On faisait les dialyses et les piqures. A un moment donné, la situation s’est aggravée. Après examens sur examens, avec plus de besoin en sang, ils ont constaté une hémorragie interne mais cela fut constaté tard car la patiente n’arrivait pas à faire ses besoins.

Il y a des périodes où en moins d’une semaine, on lui a transfusé sept poches de sang. Malgré tout, sa santé ne s’est pas améliorée avec les procédures d’adhésion qui étaient compliqués. Souvent, on ne pouvait pas en avoir. Il fallait soit aller soit à la banque de sang où trouver un donneur officiel.

Et il a plu à Dieu de la rappeler à lui. Elle s’en est allée. Nous ne pouvions pas dire exactement les causes de son décès mais, c’est dû en partie au manque de sang.

Personnellement je n’ai pas encore donné mon sang parce qu’au moment où j’étais prêt à donner, j’avais fait un examen celui de l’hépatite B avec d’autres examens et l’hépatite B s’est révélé positif. J’étais soumis à un traitement. Jusqu’ à présent, je n’ai pas pu donner.

Mais, j’ai eu à inviter d’autres personnes et militer avec des structures et des associations où on a mobilisé et sensibilisé des citoyens à donner le sang.

Fatim Korogo stagiaire

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...

Gestion hygiénique des Menstrues : Ces préjugés qui éloignent les hommes

Au cours des menstrues, les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés poussant certains hommes, à les fuir. Perception...

8 mars 2024: Une journée d’insalubrité avec les femmes pour lancer les activités de la 167ème JIF à Dédougou

Les activités commémoratives de la Journée internationale de la femme (JIF) ont été lancés, ce samedi 02 mars...