Nayala : La coordination provinciale lance un appel aux autorités pour une prise en compte de la situation de la province  

La coordination provinciale de soutien aux déplacés internes a organisé une conférence de presse ce jeudi 12 janvier 2023 à Ouagadougou. Il s’agissait pour les conférenciers d’informer l’opinion nationale sur la situation sécuritaire et humanitaire dans la province du Nayala.

La population de Nayala est dans une profonde désolation suite aux attaques et assassinats perpétrés ces derniers jours. On se souviendra de l’assassinat de l’Abbé Jacques Yaro Zerbo, le 02 janvier dernier  à Soro  ainsi que des incursions violentes d’individus armés dans la commune de Gassan dans la nuit du 04 janvier 2023, engendrant un départ massif des populations vers les localités de Tougan, Dédougou et principalement Toma (chef-lieu de la province).

Face à une telle situation, les responsables de la coordination et des chefs de certains cantons, ont au cours d’une conférence de presse tenue ce 12 janvier 2023, lancé un appel solennel à l’endroit du gouvernement pour une prise en compte subséquente de la province dans le plan d’action de résilience et de lutte contre le terrorisme.

Selon la coordination,  la province du Nayala vit une crise humanitaire sans précédent. En effet, les villages de  Gassan (10600 habitants), Soro (1700 habitants), Doumbassa (1500 habitants)  connaissent un départ total des populations et de l’administration.  Il en est de même pour   Gossina  où on assiste à un départ de l’administration  et la fermeture des écoles.

Actuellement, la ville de Toma connaîtrait selon les conférenciers, un  afflux massif des personnes déplacées. Elles continueraient de se diriger vers plusieurs autres localités jusque dans les provinces voisines comme le Mouhoun et le Sourou.

Afin de venir en appui aux autorités administratives pour soulager ces personnes déplacées, la coordination a  invité les  fils et les filles de la province à une mobilisation .

A cet effet, les éventuelles contributions sont attendues. Des numéros orange Money et Moov Money seront communiqués pour recueillir les dons.

A ce propos, les journalistes ont voulu se rassurer de la question de la transparence sur la collecte des contributions et de leur gestion.

Le coordonnateur provincial, Rufin  Paré a déclaré  que des dispositions sont prises pour éviter toute  tentative de détournement.

Madame Bayé Zina Cécile, membre de la coordination provinciale.

Par ailleurs, la coordination a souligné que des actions ont déjà été prises  en faveur des déplacés internes. Mandatée par les chefs de 05 cantons, les membres de la coordination  s’occuperont des collectes de dons et de plaidoyer.

Selon, la responsable de l’Association des Ressortissants de Nayala, Zina Cécile Bayé, les femmes se sont organisées et ont déjà pu  contribuer  avec des sacs de riz, des nattes, du savon, etc.

« Notre plus grand souhait est que dans l’immédiat les PDI puissent mieux vivre et par la suite regagner leur demeure », a-t-elle fait savoir.

Fatim Korogo, stagiaire

Laissez votre commentaire ici !