PAE/JF : Les chèques remis aux bénéficiaires

Date:

Partager

Comme annoncé par l’unité de coordination du Programme d’autonomisation économique des femmes et des jeunes(PAE/FJ) le 14 septembre dernier, les premiers chèques des bénéficiaires ont été remis le 19 septembre dernier à la salle des Banquiers de Ouaga 2000, en présence du premier ministre Paul Kaba Thiéba et des membres du gouvernement.


Au total 13 471 micro-projets ont finalement été retenus à l’issue des dépôts sur 91 720 dossiers reçus. 3 426 bénéficiaires pour le FAIJ, 1 589 bénéficiaires pour le FAPE, 5 867 bénéficiaires pour le FAARF et 2 589 bénéficiaires pour le FASI.

Le Premier ministre a encouragé les femmes et les jeunes à croire en leur projets et de s’investir dans l’entreprenariat, gage de richesses et d’emplois. Cette remise symbolique des chèques va se concrétiser plus tard par la signature des contrats et des engagements avant l’acquisition des fonds.

En rappel, le coût global de ce programme est estimé à 16, 5 milliards de F CFA, soit en moyenne 5,5 milliards de F CFA par an. Il est financé par le budget de l’État sur une période de 3 ans. Les montants vont de 100 000 à 1,5 million de F CFA avec des taux d’intérêt applicables de 0% pour les personnes vivant avec un handicap, 1% pour les femmes et 2% pour les jeunes titulaires de diplômes post baccalauréat.

                                                                                                                                            Assétou Maïga

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Sénégal : Fin de course pour Rose Wardini à la présidentielle

Ce mardi 20 février 2024, le Conseil constitutionnel sénégalais a publié une liste actualisée des candidats à la...

Prix de reconnaissance des femmes africaines emblématiques : Karima Rhanem, lauréate 2024

La Marocaine Karima Rhanem a remporté, cette année, à Abuja, le Prix nigérian de Reconnaissance des Femmes africaines...

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...