Projet RESPECT : Une initiative innovante pour les Droits en Santé sexuelle et reproductive des jeunes au Burkina Faso

Date:

Partager

Au cours d’un déjeuner de presse  organisé, ce  30 novembre 2023, à Ouagadougou, Médecins du Monde France (MdM France) a  présenté le projet “RESPECT”. Financé par Affaires mondiales Canada, ce projet  vise à garantir les droits sexuels et reproductifs des adolescents et des jeunes, en particulier des jeunes filles et femmes vulnérables.

 Lancé en 2021, l’objectif général du projet « Respect des droits  sexuels et reproductifs des adolescent.e.s et des jeunes opère dans le district sanitaire de Baskuy qui comprend 12 formations sanitaires et cible plus de 30 000 jeunes. 

Il a trois objectifs principaux : augmenter l’utilisation des services de santé sexuelle et reproductive par les jeunes, améliorer la prestation de ces services en tenant compte du genre, et renforcer l’efficacité des organisations de droits des femmes et des autorités sanitaires pour promouvoir les politiques et cadres juridiques en matière de droits en santé sexuelle et reproductive.

Selon le coordinateur national de Médecins du Monde au Burkina, Bouba Bachirou Oumarou,  le projet vise à garantir une  » jouissance accumulée des droits relatifs à la santé sexuelle et reproductive par les jeunes et les adolescents âgés de 10 à 24 ans. »

Quant à Issaka Kouanda, le responsable des Droits en Santé sexuelle et reproductive (DSSR) de MdM, il  a expliqué que le projet permet de stimuler la demande de soins de santé sexuelle et reproductive chez les jeunes, d’améliorer l’offre de services de santé, et de faire évoluer les politiques, les normes et les protocoles en matière de DSSR pour assurer la durabilité des actions des entreprises.  « Le projet RESPECT est une étape importante dans notre mission. Il vise à accroître l’utilisation équitable des services de droits en santé sexuelle et reproductive par les adolescents et jeunes, en particulier et ceux et celles en situation de vulnérabilité. Nous cherchons également à améliorer l’offre de services de santé adaptés au genre et à renforcer l’efficacité des organisations travaillant pour les droits des femmes et des filles « , a-t-il déclaré.

Pour atteindre ces objectifs, un plan d’actions comprenant plusieurs activités a été mis en place, telles que des séances de sensibilisation et de formation pour les jeunes et la communauté, l’activation d’un mécanisme de vigilance communautaire et scolaire contre les violences basées sur le genre, la formation des agents de santé pour renforcer leurs capacités et la création d’espaces de dialogue dans les formations sanitaires.

   A la découverte des zones d’intervention au Burkina Faso

Le projet Respect intervient dans le district sanitaire de Baskuy et Bogodogo, province de Kadiogo, région du centre.

« Nous sommes aussi en train de nous implanter dans les Hauts-Bassins, plus précisément à Bobo-Dioulasso et à Houndé », a expliqué Issaka Koanda. Le responsable du programme DSSR de Médecins du Monde, Issaka Koanda a rappelé les offres de soins du projet. « C’est pour améliorer les services de santé, qu’ils soient adaptés aux besoins des jeunes et adolescentes. Donc, il faut passer par la formation des agents de santés. Il faut qu’on puisse renforcer la capacité des agents de santés pour qu’ils puissent offrir des services en droit et  santé sexuels et reproductifs au profit des jeunes », a-t-il affirmé.

Le projet RESPECT implique de nombreuses Organisations de la Société civiles partenaires à l’image de l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme (IPBF), l’Association des Jeunes pour la Promotion de Orphelins (AJPO), le CAPSSR et KEOOGO ainsi que la direction de la santé et de la famille. Le projet RESPECT couvre cinq ans et prend fin en 2026.  

 

Abdoulaye Ouédraogo

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...