Promotion de l’engagement féminin  : Plus de 200 femmes outillées

Date:

Partager

Dans l’effort significatif d’implication active de la gent féminine dans le processus de transition politique au Burkina Faso, environ 200 femmes dont 100 filles ont été sensibilisées ces 23 et 24 novembre dernier, à Ouahigouya et à Koudougou. L’initiative est du Réseau national d’Édification de la Paix (WANEP-BF) et ses partenaires.

Plus de 200 femmes ont bénéficié d’un renforcement de capacités sur l’importance de leur participation active dans la gouvernance étatique et dans les organes de gestion des conflits. Selon les organisateurs du projet, malgré leur impact positif indéniable en politique, les femmes au Burkina Faso, représentant 51,7% de la population, restent sous-représentées. Pour preuve, sur un effectif total de 25 ministres et 71 députés dans le gouvernement burkinabè actuel, l’on note seulement 04 femmes ministres et 11 femmes députées.

Séance de sensibilisation WANEP

A en croire les initiateurs, ces chiffres mettent en évidence un écart significatif par rapport au quota de genre recommandant au moins 30% de représentation pour l’un ou l’autre sexe. La proportion actuelle est loin donc, de répondre aux normes internationales et nationales qui prônent une représentation équilibrée entre les genres.

 


Lire aussi : Cascades : 31 productrices outillées en technique d’apiculture moderne


 

Au nombre des participantes, l’on enregistre les membres de la Coalition nationale des Femmes, ceux de Wanep-Burkina Faso et les membres d’autres associations féminines. Deux jours durant, elles ont été outillées non seulement sur les compétences essentielles mais aussi, les stratégies adéquates pour leur meilleure participation à la vie politique au Burkina Faso. Cela, à travers des exercices pratiques et des échanges interactifs.

La séance de sensibilisation a pu se tenir grâce à WANEP-BF en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et le soutien financier du Fond pour la Consolidation de la Paix. Il s’agit également pour les initiateurs de plaider auprès des autorités pour l’application des lois sur l’implication des femmes aux postes de responsabilité.

Queenmafa.net

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...