Rayanna Haboza, celle qui veut être la référence en matière de restauration au Burkina

Date:

Partager

Passionnée de cuisine, Rayanna Haboza a décidé de faire de la restauration son activité principale. Après 10 ans de service dans une entreprise, elle décide de démissionner pour se lancer dans la restauration. Malgré les  difficultés et les incertitudes, Rayanna Haboza tient le coup et met en place un restaurant qui offre à la clientèle des plats de qualité.

Passionnée de la cuisine, Rayanna Haboza a fait des études qui n’ont rien à avoir avec la restauration. Secrétaire de formation, elle a travaillé pendant une dizaine d’année dans les projets et ONG avant de démissionner pour des contraintes familiales. Si dès les premiers moments dame Haboza a abandonné son travail pour des raisons familiales, elle y a finalement trouvé une occasion pour se lancer dans l’entrepreneuriat. « J’ai démissionné pour avoir plus de temps pour mon ainé parce qu’il était maladif. Les absences au service commençaient à poser problème donc j’ai jugé nécessaire d’entreprendre », a-t-elle confié. Après sa démission dame Haboza s’est d’abord investi dans le domaine vestimentaire.

Pendant 8 ans, Rayanna Haboza voyageait  dans sous-région et rapportait des vêtements pour hommes et femmes qu’elle revendait au pays. C’est suite à la naissance de son second enfant et pour des raisons de santé qu’elle a cessé de voyager pour finalement embrasser le métier de la restauration.

Sa passion pour la cuisine remonte à l’époque où depuis le bas âge elle apprenait auprès de sa mère à cuisiner. Dans sa volonté d’être une restauratrice de référence et à force de persévérance, Rayanna Haboza a ouvert son restaurant où elle propose à la clientèle des mets africains et occidentaux.  Pour joindre l’utile à l’agréable, Rayanna Haboza dispense également des cours de cuisine aux adultes et aux enfants. A ce titre, elle organise des camps vacances cuisines pour les enfants de 6 à 20 ans.

« Quand je cuisine,  j’ai l’impression de voyager »

Malgré la concurrence dans le domaine de la restauration, Rayanna Haboza estime qu’à force de persévérance, elle peut se faire de la place. Rigoureuse dans le travail, elle entend maintenir ce cap pour toujours honorer les désirs de la clientèle. « Je suis rigoureuse avec moi-même, je suis rigoureuse dans le travail et avec le personnel. Il n’y a pas de recette miracle, il faut aimer ce qu’on fait, il faut de la constance dans le travail », a-t-elle déclaré.

Pour se faire connaitre elle utilise les réseaux sociaux pour partager ses recettes. A travers sa page Facebook, elle poste les menus et invite les internautes à commander les plats. Pour rester compétitive, Rayanna Haboza n’a qu’une devise : il faut aimer ce qu’on fait et toujours innover. « Ce qui me plait dans la restauration c’est quand je cuisine  j’ai l’impression de voyager », a-t-elle mentionné.

La restauration est un domaine passionnant mais difficile selon Rayanna Haboza. La cuisine demande de la consécration et la gestion du stress au quotidien n’est pas chose aisé. Le fait de ne pas toujours honorer les commandes de la clientèle en période des fêtes est l’une des principales difficultés que rencontre Rayanna Haboza.

Rayanna Haboza est fière de son activité même si elle n’a pas encore atteint tous ses objectifs. Pour l’heure,  elle veut être la référence en matière de restauration au Burkina Faso.

Mary Sorgho

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina : Le gouvernement met fin aux activités du médiateur du Faso

Ce mercredi 6 décembre 2023, au cours du conseil des ministres, le ministre de la justice, Rodrigue Edasso...

Paix et cohésion sociale au Burkina : L’association Dialogue sans frontières apporte sa contribution

L’association Dialogue sans frontières à travers le projet « Sous l’arbre à palabre : inclusion et dialogue pour le vivre-ensemble...

Gestion des menstrues : Palobdé initie une formation en couture de serviettes hygiéniques au profit des femmes PDI

La coordination régionale de la plateforme des femmes du G5 Sahel organise du 06 au 08 décembre 2023...

Syntiche Guébré Ouédraogo porte une nouvelle casquette : Formatrice des formateurs

Du 20 novembre au 1er décembre 2023, Syntiche Guébré Ouédraogo, inspecteur du travail a pris part à Turin...