« S’aimer soi-même, c’est vivre longtemps et éviter des pièges dans le couple »,  Mahoua Bakayoko, écrivaine

Date:

Partager

Des chercheurs ont constaté que les femmes qui se témoignent régulièrement de la bienveillance et de l’auto-compassion ont en moyenne, des artères en meilleure santé que les autres. C’est-à-dire qu’elles ont un risque moins important de faire un Arrêt vasculaire cardiaque (AVC). Tel est l’avis de Mahoua S. Bakayoko, écrivaine.

L’étude montre que le fait d’être constamment dur avec soi-même serait associé à un risque accru d’AVC. Il est donc conseillé de s’aimer…

Être moins dur avec soi-même (Je n’ai pas réussi cela aujourd’hui. Demain, je ferais mieux).

Prendre du temps pour soi ;

Faire des activités qui vous procurent du bonheur (Lecture, lèche-vitrine, danse…)

Cette amie qui vit un divorce compliqué est au bord du suicide après avoir frôlé de très très près, un AVC.

Son futur ex-époux est parvenu à lui faire croire qu’elle a une intelligence très inférieure à la moyenne et surtout qu’elle est possédée par des djinns.

Il a même réussi à faire dire cela par un homme religieux, qui profite de la situation pour lui fait faire des séances interminables de Roquaya (exorcisme ) à sa future ex-femme.

Et cette dernière de verser, à chaque fois, de fortes sommes d’argent après chaque prestation de ce charlatan devenu l’avocat du futur ex-époux.

Elle est à la merci du couple satanique que constituent ce soi-disant Ouztaz et son mari.

Ce mari narcissique à souhait, drépanocytaire cadre de banque a réussi à saper l’amour de soi de sa femme qui ne se retrouve plus.

Il a décrété qu’il ne voulait plus d’elle et a engagé le processus du divorce avec des cartes machiavéliques sous le coude.

Cette brillante laborantine avec une belle carrière, mère de deux enfants dont l’un est trisomique n’a plus aucune considération pour sa propre personne.

Elle pourtant, toujours aux petits soins de son futur ex-époux maladif comme une infirmière de haut vol est dans les cordes.

L’homme a su trouver les mots pour la déstabiliser psychologiquement au point de la réduire à zéro.

Pour elle, c’est lui qui dit vrai, elle ne le mérite pas.

Son corps, son être n’existent plus. Elle est désormais transparente et la malheureuse vivote.

Dire de s’aimer soi-même au delà des preuves scientifiques est un facteur essentiel dans la réussite d’un couple.

 

S’aimer soi-même c’est vivre longtemps et éviter des pièges dans le couple.

𝗠𝗮𝗵𝗼𝘂𝗮 𝗦.𝗕𝗮𝗸𝗮𝘆𝗼𝗸𝗼 (𝗘𝗰𝗿𝗶𝘃𝗮𝗶𝗻𝗲)

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...

 LONAB : Les Femmes Détentrices de Clubs PMUB Mécontentes du Prélèvement de 5%”

L’association des femmes détentrices des clubs PMUB a pris d’assaut le siège de la loterie nationale burkinabé, ce...

 « École de la démocratie et de la cohésion sociale  » , un projet soutenu par Institut néerlandais pour la Démocratie multipartite

  Ce mardi 27 février 2024 a eu lieu à Ouagadougou, au sein du lycée Bangré Yiguia, le lancement...