Situation de la Nation : 664 femmes déplacées internes, retirées de la rue et formées dans des métiers de leur choix

Date:

Partager

Le premier ministre, Chef du Gouvernement Appolinaire Kyélem a présenté le Discours sur la Situation de la Nation (DSN), ce vendredi 1er décembre 2023. Face aux députés, il a décliné les grandes lignes de ses actions et les perspectives.

Appolinaire Kyélem a dressé le bilan des actions menées durant ces six derniers mois. En son volet humanitaire, il a indiqué que les personnes vulnérables sont progressivement insérées dans un système intégré agro-sylvo-pastoral et de transformation. Ainsi, un millier de femmes Personnes déplacées internes (PDI) de dix régions a reçu une formation spécifique dans les métiers à tisser, en teinture de Koko dunda et en formation en finance communautaire, en gestion de coopératives et en commerce digitale. 664 femmes déplacées internes, en situation de mendicité ont été retirées de la rue et formées dans des métiers de leur choix.

Aussi, a-t-il précisé, plus de trois millions de personnes vulnérables, dont des (PDI) ont bénéficié d’un appui sur le plan alimentaire et en articles ménagers essentiels. Un appui au logement d’urgence a été apporté à 23 799 PDI et à 9 845 ménages vulnérables.

Selon le premier ministre, des adolescents déplacés internes, des handicapés et des personnes vulnérables bénéficiaires de formation professionnelle ont reçu des kits d’installation.

Plus de 100 mille ménages pauvres et vulnérables y compris des PDI ont bénéficié de soutien financier liés aux transferts monétaires. L’acquisition des camions pour le transport des vivres et du matériel a renforcé les capacités opérationnelles du CONASUR.

De plus, quatre entrepôts régionaux ont été exceptionnellement construits en vue d’améliorer le maillage du territoire national en dispositif de gestion des crises.

Le Chef du gouvernement a souligné que près de quatorze mille PDI et communautés hôtes ont été appuyées pour l’établissement de leurs documents d’identification, soit les actes de naissance et les cartes nationales d’identité burkinabè. Le coût global de toutes les actions en leur faveur est d’environ 78 730 millions de francs.

Le tableau s’est élargi avec entre autres, la mise à  disposition d’engrais, des semences améliorées, des aliments de bétail et des semences fourragères au profit des PDI et personnes vulnérables.

Sur le plan de l’eau et de l’assainissement, les  zones abritant les PDI ont reçu des forages équipés de pompes à motricité humaine, des postes d’eau autonomes, un millier de latrines familiales et communautaires.

Le premier minitre se réjouit de tous ces acquis engrangés.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Une si longue lettre”:Les mots un moyen pour résister et se reconstruire

Pour cette nouvelle rubrique dédiée aux récits féminins, “Une si longue lettre”, écrit par la talentueuse auteure sénégalaise...

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...