SNC 2018 : Les exposants en attente des clients

Date:

Partager

Après la cérémonie officielle de lancement des activités, le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango a procédé à l’ouverture de la foire artisanale et commerciale ce dimanche 25 mars 2018 au siège de la semaine nationale de la culture à Bobo-Dioulasso.

La foire artisanale et commerciale est une vitrine de promotion des différents secteurs de l’activité socioéconomique et culturelle. Cette foire se teint du 25 Mars au 1er Avril 2018 au siège de la SNC. Elle s’ouvre de 9h à 20h et accueille  une diversité d’exposants  venus de tout le continent et évoluant dans divers domaines dont les services, les télécommunications, l’information et les technologies de la communication, les banques et assurances, la pharmacopée traditionnelles, le commerce, l’artisanat…

A cette foire plus de 500 stands sont aménagés pour accueillir les exposants et les milliers de visiteurs. Madame LY Fatima est venue du Sénégal accompagnée de sa fille Oumy. Pour sa part, elle trouve que pour un début, cette édition de foire est très active. Elle apprécie le dispositif sécuritaire mis en place et salue le courage des forces de défense et de sécurité dans leur lutte quotidienne.

Aussi, sur le plan organisationnel, elle constate qu’il y a beaucoup d’améliorations car cela fait plus de 10 ans maintenant que Madame Ly participe à la SNC. Cependant, elle déplore un la nonchalance de la clientèle.

Selon Kadi P vendeuse de Koko Dunda, le marché est un peu lent malgré que le fait qu’il y a beaucoup de participants. « J’ai apprécié le fait que le koko dunda ait été choisi comme pagne officiel de la SNC même si cela n’a pas joué sur son marché. Les gens disent qu’il n’y a pas d’argent mais comme c’est ledébut on espère que ça ira », a-t-elle confié.

Venue de Koupéla, Wandaogo Séraphine déplore le manque de stand. « Nous qui sommes loin,  on n’est venu trouver que tous les stands était occupés malgré nos appels et réservation depuis koupéla. Mais heureusement sur place la question a été résolue et on essaye de faire avec ces difficultés », a-t-elle signifié.

Vendeuse de woussounan (encens), un produit très utilisé dans la ville de Sya, Séraphine se dit confiant quant la vente de ces produits car la clientèle se signale petit à petit.

Pour cette édition un certain nombre d’innovation a été apporté. Tous les exposants sont assurés par la générale des Assurances  et ils ont reçu une charte et un cahier de charge auxquels ils se sont engagés à respecter.

                                                                                                                                 Aminata GANSORE

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...

Gestion hygiénique des Menstrues : Ces préjugés qui éloignent les hommes

Au cours des menstrues, les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés poussant certains hommes, à les fuir. Perception...