Une femme promue à la tête de la direction générale des impôts, 30 ans après

Date:

Partager

Cela n’était pas arrivé depuis près de 30 ans. La dernière directrice générale des impôts est Marie Thérèse Drabo, en 1993. Aujourd’hui, Talato Eliane Djiguemde Ouédraogo entre dans l’histoire en étant la deuxième femme à prendre les rênes de cette structure. Avec plus de plus de 25 ans de service, elle est nommée directrice générale des impôts (DGI), au cours du conseil des ministres du mercredi 07 février 2023.


Inspecteur des impôts depuis 1997, Talato Eliane Djiguemde  prend les commandes de la DGI. Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures bancaires et financières du Centre Ouest-africain de Formation et d’Études Bancaires (C.O.F.E.B.) de Dakar en 2002, d’une maîtrise es sciences économiques, option gestion des entreprises de l’université de Ouagadougou, en 1994.

Au plan professionnel, Talato Eliane Djiguemde Ouédraogo  a occupé plusieurs postes de responsabilité dans l’administration publique burkinabè notamment directrice générale adjointe des impôts. Elle a de plus, occupé le poste de directrice des services fiscaux depuis le 23 juin 2020 et de chargée d’études à la Cellule d’appui technique du 25 Octobre 2017 au 22 juin 2020.

En outre, elle a été la directrice des affaires immobilières de l’État, directrice du domaine affecté de l’État, chef du service de l’aliénation des biens du domaine mobilier de l’État de la direction générale du patrimoine de l’État.

A ces casquettes, s’ajoutent la responsabilité de chef d’équipe de vérification et responsable de la section enquêtes et recherches de la direction des grandes entreprises.  Elle a été aussi, chef d’équipe de vérification de la direction régionale des impôts.


Lire aussi : Burkina Faso: Stella Kabré,nommée ministre délégué à la coopération


La nouvelle directrice générale totalise plus de 25 années de service. Elle est aussi titulaire de plusieurs attestations et certificats de formation et dispose d’une riche carrière dans le domaine de la consultation.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Corruption dans le football féminin : les confidences de deux joueuses ivoiriennes

En Côte d’Ivoire, le football féminin peine à prendre son envol économique. Corruption, exploitation des ressources humaines et...

Maîtresse Kadja, l’institutrice de « Zéro faute sur le méta »

Marie Kohi kock, dite maîtresse Kadja fait partie de ceux qui ont su utiliser les réseaux sociaux à...

Des décharges en plein centre-ville de Ouagadougou : A qui la faute ?

Autrefois, appelée Ouaga la belle, en raison de sa propreté remarquable grâce notamment à la brigade verte, surnommée...

Afrique : Table-ronde de haut niveau des femmes en Transitions politiques

Du 19 au 21 février 2024, la Ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale,...