Faculté de Recherche en Sciences économiques et de Gestion : Pr Eugénie Haoua Maïga, passe le témoin à Dr Roukiatou Nikièma

Date:

Partager

Le mercredi 31 janvier 2024, Wenkouni Eugénie Haoua Maïga, Professeure titulaire en Economie du développement a passé le témoin à son adjointe Dr Roukiatou Nikièma qui sera désormais assistée du Dr Rita Nikièma. Elle aura passé six ans à la tête de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences économiques et de Gestion (UFR-SEG), de l’université Norbert Zongo, à Koudougou.

Wenkouni Eugénie Haoua Maïga a dirigé avec brio l’UFR-SEG. Pour marquer son passage à la tête de la structure, au cours de la cérémonie de passation de charges, Pr Maïga a reçu un cadeau en guide de reconnaissance des agents de l’UFR et les hommages de la nouvelle équipe dirigeante.

« L’UFR-SEG comptait 27 enseignants dont six femmes ».

Selon la directrice sortante, de nombreux acquis ont été engrangés. « En 2017, quand le Dr Arouna Ouédraogo et moi, nous sommes arrivés à la tête de l’UFR-SEG, celle-ci comptait 2.606 étudiants avec 27 enseignants, dont six femmes. Aujourd’hui, l’UFR a grandi avec 4.120 étudiants pour 34 enseignants, dont six femmes », rappelle Pr Eugénie. Elle ajoute que des masters y sont ouverts et l’UFR a mis sur le marché de l’emploi, ses premiers docteurs en économie « Made in UNZ ».

Eugénie Haoua Maïga, Professeure titulaire en Économie du développement

La première femme, Professeure titulaire en Économie du développement de l’espace CAMES a montré sa disponibilité et sa volonté à accompagner ses jeunes sœurs dans la mise en œuvre de leur lettre de mission. Pr Eugénie Haoua Maïga a salué l’énorme travail abattu par ses devanciers notamment Pr André Conseibo et Dr Yougbaré Jacob et le soutien de ses collaborateurs.

Dr Roukiata Nikièma, nouvelle directrice

 L’actuelle directrice générale du Conseil à l’Orientation universitaire et des Bourses Dr Roukiata Nikièma, s’est engagée pour la normalisation des années académiques en mettant en place des stratégies en collaboration avec les étudiants, les enseignants et ses collaborateurs. « Si tout se passe bien la promotion 2023-24 (bacheliers de 2023) pourrait finir à temps leurs années académiques » soutient-elle avant d’énumérer les leviers sur lesquels ses successeurs doivent actionner.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...

 LONAB : Les Femmes Détentrices de Clubs PMUB Mécontentes du Prélèvement de 5%”

L’association des femmes détentrices des clubs PMUB a pris d’assaut le siège de la loterie nationale burkinabé, ce...

 « École de la démocratie et de la cohésion sociale  » , un projet soutenu par Institut néerlandais pour la Démocratie multipartite

  Ce mardi 27 février 2024 a eu lieu à Ouagadougou, au sein du lycée Bangré Yiguia, le lancement...