Vie de couple : comment gérer les envies sexuelles de son homme pendant la grossesse

Le sexe est un facteur inconditionnel dans l’épanouissement de la vie du couple. Cependant, une fois enceinte, la femme s’inquiète et se demande comment continuer à honorer ses devoirs conjugaux. Docteure Kanfiaguini Dayambo/Bawa, Gynécologue Obstétricienne à l’hôpital Paul VI, vous donne des conseils.

Les rapports sexuels sont-ils permis pendant la grossesse ?

Les rapports sexuels pour la plupart des couples sont permis. Dans la grande majorité des cas, les rapports sexuels sont permis. Il n’y a pas de restriction au cours de la grossesse. Ils peuvent continuer dans le couple pendant la grossesse à moins qu’il n’y ait des contre-indications médicales telles que le placenta-prævia parce que, quand le placenta est situé trop bas, les rapports sexuels peuvent occasionner des saignements au cours de la grossesse.

Quand le col est trop ouvert et qu’il y a une menace d’accouchement prématuré. Dans ce cas, les rapports sexuels peuvent subir des restrictions dans le couple.

Le bébé ne ressent pas les ébats amoureux de ses parents lors des rapports sexuels

Sinon, sur le plan anatomique, il n’y a pas de risque de traumatisme pour le bébé parce qu’il baigne dans le liquide amniotique. Il n’y a donc pas risque de traumatisme pour le bébé. Le bébé ne ressent pas les ébats amoureux de ses parents lors des rapports sexuels. Alors, toutes les craintes sont à bannir dans le couple quand il y a la grossesse.

 Les rapports sexuels même sont bénéfiques pour les couples. Ça permet de déstresser, d’avoir des moments d’intimité, et ça amène la femme à secréter des hormones qui lui donnent la sérénité pour la poursuite de sa grossesse. Il faut quand-même qu’il y ait une situation pathologique préalable pour que les rapports sexuels viennent comme facteur aggravant.

Mais dire que ce sont les rapports sexuels qui sont à la base du problème, non. Ils viennent plutôt aggraver une situation qui existait déjà.

La femme manifeste-t-elle des envies sexuelles pendant la grossesse ?

 Tout au long de la grossesse, la libido de la femme varie en fonction du terme de la grossesse. Au début de la grossesse avec les malaises, les nausées, l’observation de l’odorat, l’incertitude aussi par rapport à l’évolution de la grossesse peuvent stresser la femme.

Au deuxième trimestre quand la femme est plus sereine, il y a aussi les hormones qui sont sécrétées en abondance au cours du deuxième trimestre. Il y a l’afflux sanguin au niveau pelvien, au niveau de l’appareil génital tout simplement. Ce qui peut faire que la femme exprime plus d’envies sexuelles. Donc, ça varie en fonction des trimestres.

Au troisième trimestre, avec l’augmentation du volume utérin, il y a un inconfort qui s’installe. Là aussi, la libido de la femme peut baisser parce qu’il y a la pesanteur qui est là. Certaines positions deviennent inconfortables pour la femme. Donc, si le couple fait un peu de créativité, ça peut stimuler la femme, ça peut la rassurer et permettre à ce que la libido soit conservée. Tout est question de créativité, d’adaptation du couple en fonction des trimestres de la grossesse.

La femme enceinte peut faire des rapports sexuels autant de fois qu’elle le désire

Même si les rapport sexuels sont permis pendant la grossesse, n’y a-t-il pas des  menaces à éviter ?

En la matière, il faut dire qu’il n’y a pas de norme établie. La femme enceinte peut faire des rapports sexuels autant de fois qu’elle le désire au cours de la grossesse. S’ils n’engendrent pas des contractions intenses, des saignements et des douleurs au niveau de la femme, c’est permis. Il n’y a pas de norme et de fréquence à établir. C’est à chaque couple de trouver le juste milieu, pour continuer à vivre son intimité.

L’amour ne veut pas forcement dire pénétration vaginale.

Existe-t-il des méthodes pour permettre à la femme de gérer les envies sexuelles de son homme pendant la grossesse ?

Il y a certaines femmes qui, au cours de la grossesse peuvent développer les mycoses, qui peuvent entraîner parfois des sècheresses ou bien des douleurs dans les rapports. Mais, ce sont des pathologies qui sont faciles à soigner. Si les couples font une consultation médicale, ils peuvent avoir le traitement qu’il faut. Il y a des gels lubrifiants qui sont disponibles dans les officines que les couples peuvent utiliser. Il faut dire aussi que l’amour ne veut pas forcement dire pénétration vaginale.

Ce n’est pas parce que la femme est enceinte qu’il faut mettre l’intimité du couple entre parenthèse. Le couple peut continuer à vivre son intimité s’il y a beaucoup de communication.

Si chacun exprime ses envies, ses angoisses et ses craintes à l’autre, s’il y a l’entente, l’intimité peut se poursuivre. S’il y a des moments où la femme est fatiguée, il faut que l’homme sache comment pallier à ça. Le couple peut recourir juste à des caresses, des câlins et à des massages. Il y a plusieurs manières d’exprimer l’amour dans le couple sans que la grossesse ne soit un frein.

La grossesse ce n’est pas une maladie.

Quels conseils donnerez-vous aux couples qui sont dans cette situation ?

La grossesse ce n’est pas une maladie. C’est un état physiologique. C’est ce que les couples doivent comprendre. Tout au long de la grossesse, il faut beaucoup communiquer. Il faut que chacun exprime à l’autre ce qu’il ressent. C’est en cela que le couple continue à vivre son intimité. Si l’intimité se passe bien, ça peut aider la femme aussi à être plus sereine pour bien mener à terme sa grossesse.

Abdoulaye Ouédraogo (stagiaire)

https://www.queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here