Une trentaine de filles à l’école du Cirque

Zalissa Ouédraogo en pleine démonstration acrobatique

Rendre les jeunes filles plus professionnelles aux arts du cirque, c’est l’objectif que s’est fixé la compagnie Yennega circus.  La formation qui a débuté ce 11 janvier  2023 à Ouagadougou durera sept semaines au profit de 30 filles.

Balles, cerceaux, mats chinois et massues, tels sont les arts auxquels les participantes seront formées pendant ces sept semaines. Au cours des deux premières semaines, elles apprendront les fondamentaux du cirque avec les matériaux.

Zalissa Ouédraogo, en pleine démonstration
Zalissa Ouédraogo, en pleine démonstration

Actrice du cinéma, Zalissa Ouédraogo est très heureuse de participer à cette formation qui lui donne l’opportunité de s’épanouir. « C’est une passion pour moi. C’est l’occasion de vivre mes rêves et de faire ce qui me plaît », déclare-t-elle. Elle indique également que c’est une chance de multiplier ses compétences sur le plan professionnel. « Déjà que je suis dans le monde cinématographique, je dirais que ça fait un plus » ajoute-t-elle.

Lire aussi:Lutte contre l’insécurité : les femmes s’outillent pour la défense de la nation

fondateur de Yennega circus, Armand Wendlamita
fondateur de Yennega circus, Armand Wendlamita

Formateur et membre fondateur de Yennega circus, Armand Wendlamita a salué leur dévouement. A l’en croire, certaines filles ont manifesté un grand intérêt pour l’initiative. « La formation devait commencer le 10 et à partir du 9, une fille m’a appelé pour me dire qu’elle est sur le terrain et elle ne nous voit pas. Je lui ai dit de revenir le 10. Cela veut dire qu’il y a de l’envie à travailler et de découvrir cet art », confie-t-il.  A la fin de la formation, les bénéficiaires recevront des attestations et Yennega circus leur sera ouvert.

Créée en 2020 par Armand Ouendlamita, Erin Stephens et valentin Sankara, la compagnie Yennega Circus est une compagnie de cirque officialisée en 2021.

Erin Stephens

Cette activité est cofinancée par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) dans le cadre du 2ème appel à projets de la phase 5 du Programme d’Appui aux Secteur de la Culture ( PASEC 5 ) et l’appui de la coopération Suisse au Burkina Faso.

Abdoulaye Ouédraogo

Laissez votre commentaire ici !