Autonomisation des Femmes : Nafissatou Diop souhaite la mise en place de nouvelles stratégies

Date:

Partager

La directrice du Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende démographique au Sahel (SWEDD) Nafissatou Jocelyne Diop est en visite chez le ministre des Affaires étrangères de la Coopération régionale et des Burkinabé de l’Extérieur, à Ouagadougou.

Ce jeudi 25 janvier 2024, Nafissatou Jocelyne Diop chez le chef de la diplomatie burkinabé a annoncé la tenue d’une rencontre du Comité régional de pilotage du projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende démographique au Sahel (SWEDD).

Selon la directrice du projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende démographique au Sahel (SWEDD), lactivité qui se tient du 26 au 28 février 2024 à Ouagadougou va regrouper des ministres de 12 pays engagés dans la mise en œuvre dudit projet.

« Au cours de cette rencontre, il sera question pour les acteurs de mesurer le chemin parcouru, et dégager des stratégies au profit de l’autonomisation des femmes dans l’ère du projet », a-t-elle indiqué.

 Selon le ministère, elle a par la même occasion, demandé à ce que le Burkina Faso prenne la présidence du comité régional de pilotage du SWEDD, un poste qui lui revient de droit depuis 2021, surtout que le pays fait partie des nations créateurs du projet.


Lire aussi: Coopération multilatérale : Fin de mission pour Kristen Knutson au Burkina Faso

Selon le ministère, la directrice régionale du projet SWEDD Nafissatou Jocelyne Diop, dit repartir de cette audience, avec de bonnes orientations du ministre Karamoko Jean Marie Traoré, pour la bonne tenue de l’activité dans la capitale burkinabè.

Le ministre Karamoko Jean Marie Traoré a quant à lui, reconnu la pertinence de la thématique sur l’autonomisation des femmes.

Pour lui, c’est un levier sur lequel le gouvernement travaille, car il est conscient que régler les problèmes qui concernent les femmes, c’est régler en même temps d’autres problèmes qui touchent les familles.

Il a par conséquent, promis de travailler à mobiliser ses collègues concernés par la question, pour que la rencontre de Ouagadougou soit une réussite.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...

 LONAB : Les Femmes Détentrices de Clubs PMUB Mécontentes du Prélèvement de 5%”

L’association des femmes détentrices des clubs PMUB a pris d’assaut le siège de la loterie nationale burkinabé, ce...

 « École de la démocratie et de la cohésion sociale  » , un projet soutenu par Institut néerlandais pour la Démocratie multipartite

  Ce mardi 27 février 2024 a eu lieu à Ouagadougou, au sein du lycée Bangré Yiguia, le lancement...