Burkina Faso : Les fidèles chrétiens en pèlerinage à Yagma

Date:

Partager

Chaque année, les fidèles chrétiens de l’archidiocèse de Ouagadougou ont effectuent un pèlerinage sur la colline mariale de Yagma. Cette année, ils n’ont pas dérogé à la règle. Ce dimanche 4 février 2024, sous le thème « Fidèle laïc, occupe ta place et joue le rôle dans l’église et dans la société », la messe a été célébré par le nouvel évêque, monseigneur Prosper Kontiébo.

Ces sont des milliers de personnes qui ont effectué le déplacement au pied du sanctuaire marial Notre Dame de Yagma, ce 4 février 2024, à Ouagadougou, afin de communier avec le Christ dans l’eucharistie. La célébration a été présidée par le nouvel évêque, monseigneur Prosper Kontiébo, marquant ainsi son premier pèlerinage avec ses fidèles en tant qu’évêque de Ouagadougou.

Au cours de la célébration eucharistique, après la lecture des saintes écritures, Mgr Prosper Kontiebo a invité les fidèles à méditer sur Jésus qui enseigne, qui guérit et qui prie son Père.

Mgr Prosper Kontiébo

Selon lui, à partir de ce message, trois enseignements peuvent être tirés. « La foi est un engagement. Il faut être actif. Je demande aux fidèles chrétiens catholiques d’être actifs dans leur vie de foi. Actifs, ça veut dire qu’il faut s’engager pour la vie de l’église. Il faut s’engager dans la construction de l’église, s’engager aussi dans la construction de notre société. Une société de justice, une société de paix » a-t-il laissé entendre.

Le second message de l’évêque, c’est de marquer un arrêt à l’instar de Jésus (qui a marqué un arrêt après avoir enseigné et guéri les malades) pour un repos, reprendre des forces mais, surtout un arrêt afin d’être en communion avec Dieu. « Nos activités prennent force dans la prière. Si nous ne prions pas, nous ne pouvons pas être missionnaire » a-t-il déclaré.

Les fidèles sortis massivement

Le dernier message se résume à la poursuite des activités. Il a fait le lien avec l’année jubilaire des laïcats qui a pris fin, ce jour. « Si nous clôturons l’année de laïcat, cela ne veut pas dire que nous clôturons les activités des laïcs dans l’église. Au cours de cette année, les laïcs ont pris conscience de leurs rôles et de leurs missions dans l’église. Aujourd’hui, le flambeau est passé aux agents pastoraux mais, ce n’est pas du tout un repos pour les laïcs. Il y a encore beaucoup à faire. C’est une mission qui continue » a signifié le père évêque.

Fabrice Sandwidi

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...