ISTIC :  87 stagiaires prêts pour le marché de l’emploi

Date:

Partager

La sortie officielle de la 35e promotion des stagiaires de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC), baptisée « Patriote » s’est déroulée, ce 14 octobre 2023, à Ouagadougou. Placée sous la présidence du ministre chargé de la communication, Jean Emmanuel Ouédraogo et sous le parrainage du président de l’Assemblée législative de Transition, Dr Ousmane Bougouma. Au total 87 stagiaires sortants, prêts pour le marché de l’emploi.

Débutée depuis le 12 octobre 2023, autour du thème « Quel modèle de partenariat pour relever les défis communs ? », la sortie de la 35e promotion de l’ISTIC a été marquée par une batterie d’activités. L’évènement a connu son apothéose, ce 14 octobre 2023, à Ouagadougou.

87, tel est le nombre de stagiaires sortants issus de trois filières différentes à savoir, la technique et technologie des médias, le journalisme, et la communication. Ils ont reçu leurs parchemins, des mains des officiels de la cérémonie et des invités de marque.

Durant leur parcours, ces stagiaires sortants ont reçu des cours théoriques rythmés par des pratiques sur le terrain. Ils ont également effectué des masters classes et des sorties pédagogiques à l’intérieur et à l’extérieur du pays, le tout couronné par la présentation d’un mémoire.

Issaka Drabo, délégué des impétrants

Les impétrants, par la voix de leur délégué ont traduit leur reconnaissance à l’école pour ces deux ans de formation théorique et pratique. Le délégué a, par la suite, invité les cadets à tenir bon car le bout du tunnel n’est plus loin. « Chers cadets de la 36e promotion, la formation au sein de cette école est non seulement passionnante mais, elle est aussi excellente. Donc, tenez bon ! Car le bout du tunnel est proche », a-t-il lancé avant de passer le fanion au délégué de la 36e promotion.

Ces derniers se disent prêts à l’employabilité car ils ont reçu les rudiments nécessaires. « Nous sommes prêts pour le marché de l’emploi car à l’ISTIC, on fait du tout à savoir le journalisme catégorie presse écrite, presse en ligne, radio, télévision » a déclaré Issaka Drabo, délégué de la promotion sortante.

Dr Alizèta Ouoba Compaoré, DG de l’ISTIC

La directrice générale de l’ISTIC, Docteure Alizèta Ouoba Compaoré a mentionné que l’attente a duré 21 mois pour certains et 24 mois pour d’autres, avant de recevoir en ce jour, le parchemin de fin de formation. Ce sont 62 assistants dont 29 en journalisme, 31 en communication et deux en technique et technologie des médias, 24 conseillers à savoir sept en journalisme, 11 en communication et six en technique et technologie des médias et un agent spécialisé en communication.

Le président de la présente cérémonie, Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre en charge de la communication n’a pas manqué de féliciter la promotion sortante. Cependant, il les exhorte à redoubler d’efforts sur le terrain, à mettre en pratique les conseils reçus des enseignants et à travailler dans l’honnêteté et dans l’humilité à l’exemple de leur parrain. « N’oubliez pas les heures passées ici ! N’oubliez pas les conseils de vos enseignants ! N’’oubliez pas les heures d’exercices pratiques en classe, lors des master-classes, lors des stages et des voyages pédagogiques et n’oubliez pas que le terrain est une autre école qui invite à l’humilité !», a-t-il conseillé.

Quant au parrain, Dr Ousmane Bougouma, président de l’Assemblée législative de Transition, il s’est réjoui de l’honneur qui lui a été fait en le choisissant comme parrain de cette promotion.

Dr Ousmane Bougouma, président de l’Assemblée législative de Transition

Par ailleurs, il a rappelé le contexte sécuritaire dans lequel vit le Burkina et invité ses filleul.es à mettre à profit, les enseignements reçus dans la lutte contre l’extrémisme violent et à refléter leur nom de baptême. « Chers récipiendaires, je voudrais vous inviter à mettre à profit la théorie, l’expertise, les compétences acquises au service des entreprises et des institutions qui vont vous accueillir ; Mieux, au service de la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Je ne doute point que vous impacteriez votre environnement et le pays tout entier car je suis confiant au regard du nom de baptême que vous avez choisi. Je salue ce choix qui est en phase avec le contexte national et vous invite à titre individuel et collectif, à refléter votre nom de baptême dans vos vies professionnelle et personnelle », a-t-il souhaité.

A la fin de la cérémonie, la directrice générale, Dr Alizéta Ouoba Compaoré se dit confiante quant au travail abattu et estime que ses stagiaires sortants sont prêts à relever le défi. « Ils sont prêts à relever le défi parce qu’ils ont suivi des cours pour les uns pendant 21 mois ceux qui sortent en tant qu’assistants et pour les autres 24 mois pour ceux qui sortent en tant que conseiller. C’est un mélange de cours théorique et pratique ; et ce maillage leur permet d’avoir des connaissances aussi bien théoriques que pratiques » note-t-elle.

En rappel, l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la communication est à 50 ans d’existence.

Fabrice Sandwidi stagiaire

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Amour et sexualité : 150 participants outillés pour aborder ces sujets tabous avec maturité et ouverture d’esprit

Le Conseil général des Universités de Ouagadougou (CG-UO) a organisé une activité dénommée « Boussole sociale », ce...

Violences basées sur le Genre : Des filles désormais outillés pour le combat

La psychologue Andrinette Yvonne Ouattara, a tenu une séance de formation sur les Violences basées sur le Genre...

Concours de slam sur les VBG : Nafissatou Bélèm remporte le trophée

Dans le cadre des 16 jours d’activisme sur les Violences basées sur le Genre (VBG), célébrés du 25...

Maroc : Samira Sitail, ambassadeur auprès de la république française

Mme Samira Sitail, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommée Ambassadeur auprès de la République française,...