Soloprenariat : Les explications de Yéri Dorothée Sib, Média social manager

Date:

Partager

Le solopreneur réalise toutes les tâches de son entreprise tandis que  l’entrepreneur gère et délègue les tâches. Il est à la fois, le fondateur et l’employé unique de son entreprise. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas (ou ne veut pas) collaborer avec d’autres personnes. Simplement, il n’embauche personne à temps plein. De plus en plus, beaucoup de gens se lancent dans le soloprenariat. Découvrez quelques avantages et inconvénients de cette tendance avec Yéri Dorothée Sib, Média social manager!

La récompense est grande

Ce n’est pas facile d’être un solopreneur, mais la récompense de travailler pour soi en vaut vraiment la peine.

En tant que solopreneur, on travaille plus d’heures que la moyenne normale. Mais pour moi, la satisfaction, c’est déjà d’établir mon propre emploi du temps, de déterminer ma routine quotidienne et de prendre des décisions de la manière dont je pense être la meilleure et de générer mes propres revenus.

La rémunération est différente

En tant que solopreneur, tu ne gagnes pas juste de l’argent, tu en produis. Alors, tu deviens ton propre employeur et j’avoue que ça fait un peu bizarre de se payer un salaire. Mais, c’est tellement satisfaisant de savoir que tu as produit toi-même cet argent. Néanmoins, il te faut gérer toutes tes finances de façon prudente surtout, ne pas confondre l’argent du business et l’argent personnel.

Les erreurs coûtent cher

Lorsqu’un salarié fait une gaffe, l’incidence peut se ressentir sur l’entreprise. Mais, en tant que solopreneur, chaque erreur que tu fais va se répercuter directement sur ton business et cela peut coûter vraiment cher et rendre la relance très difficile. Donc, soit prudent !


Lisez aussi : Sénégal : le trio Sagna, un modèle d’entreprenariat féminin


 

Bosser seul.e peut devenir ennuyant

Quand tu deviens solopreneur, désolée, mais tu n’auras pas de moment de petite causette entre collègues ni de séance de meeting en équipe. Surtout si tu bosses à la maison, tu auras peu d’interactions réelles avec les autres.

Pour un introverti, c’est le paradis. Sinon, pour palier à cette sensation de solitude je te suggère de participer régulièrement à des rencontres de réseautage et des évènements afin de créer du lien avec les autres.

La responsabilité est réelle

La vie de solopreneur, ça te fait rêver ?  Hum ! C’est chic d’être selfemployed. Mais, comprend aussi que dans le même temps, tu peux te retrouver à jouer le rôle de commercial, graphiste, comptable, créateur de contenu, Community manager, chef de projet, livreur et bien plus encore. Es-tu prêt.e ?

 

Yéri Dorothée Sib, Média social manager

 

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...