Burkina Faso: le Chef de l’État visite le monde universitaire 

Date:

Partager

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré a  rendu visite ce  17 janvier 2023, aux membres du Comité scientifique et universitaire et le personnel ATOS (administratifs, techniques, ouvriers et de service)  des différentes universités du Burkina. Les échanges se sont déroulés au sein de l’Université Joseph Ki-ZERBO. Echanges au cours desquels, le Chef de l’État n’a pas manqué de les féliciter et les encourager pour tous les efforts consentis.

La visite effectuée par le Chef de l’État, capitaine Ibrahim Traoré hier au Comité scientifique et universitaire  et le personnel (ATOS) est historique. Le Pr Jean-François Kobiane, Président de l’Université Joseph Ki-Zerbo a  signifié que cette visite qui est d’ailleurs la première restera gravée en lettres d’or dans la mémoire des institutions de l’enseignement supérieur et de recherche. Il a indiqué cet acte témoigne de l’importance que le Président de la Transition accorde au secteur de l’éducation d’une manière générale et au sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche en particulier.

Les défis actuels de l’enseignement supérieur et de la recherche, énoncés par le Président de l’Université Joseph Ki-Zerbo, se résument essentiellement à la croissance exponentielle des effectifs des étudiants qui sont passés de 30 000 en 2005-2006 à 204 000 en 2022, à la baisse des subventions publiques et à la sécurisation des institutions d’enseignement supérieur et de recherche.

A l’en croire, en dépit de ces défis, l’enseignement supérieur et la recherche continuent d’apporter à tous les secteurs, les compétences nécessaires au développement du pays.

Le Pr Jean-François Kobiané a plaidé pour la reconnaissance des résultats des recherches et l’utilisation des innovations au niveau des politiques publiques afin de répondre aux défis du développement du pays.

Lire aussi: Nouvel an: Le président de la transition, Ibrahim Traoré demande aux femmes de tenir bon

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE a réaffirmé son engagement pour une amélioration des conditions de travail des enseignants-chercheurs et du personnel.

Il a également évoqué la possibilité de réorienter certaines ressources vers le sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Il a en sus, fait la promesse entre autres, de tout mettre en œuvre pour une saine gestion, une transparence et une amélioration de la gouvernance des universités ainsi que l’examen diligent de certaines difficultés soulevées, notamment le plan de carrière du personnel ATOS des universités.

La valorisation des chercheurs et l’exploitation des résultats de la recherche sont inscrites au rang des priorités de la Transition. Pour ce faire, le Capitaine Ibrahim TRAORE compte sur des solutions endogènes pour le développement du Burkina en particulier dans le domaine de la production agricole à travers l’utilisation des semences améliorées, fruits du travail des chercheurs burkinabè.

Source: Présidence du Faso

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

L’Alliance des Femmes des Etats du Sahel créée en guise de soutien aux dirigeants de l’AES

L’alliance des femmes des Etats du Sahel a vu le jour le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou,...

Ouahigouya : Les Sapeurs-Pompiers sauvent un nouveau né de sexe féminin abandonné

Les Sapeurs-Pompiers de la Quatrième Compagnie d’Incendie et de Secours sont intervenus, ce jeudi 29 février 2024, pour...

L’association Neerwata voit le jour pour l’épanouissement des jeunes filles et des femmes

L’association Neerwata a connu le lancement officiel de ses activités le samedi 2 mars 2024 dans la région...

Gestion hygiénique des Menstrues : Ces préjugés qui éloignent les hommes

Au cours des menstrues, les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés poussant certains hommes, à les fuir. Perception...