Asmae El Moudir, sacrée Étoile d’Or : une première dans l’histoire du cinéma marocain

Date:

Partager

La cérémonie de récompenses de la compétition de la 20ème édition du festival international du film de Marrakech s’est déroulée, le samedi 2 décembre 2023, au Maroc. Cette cérémonie placée sous le haut patronage de son excellence le Roi Mohammed VI a connu le sacre de la réalisatrice marocaine Asmae El Moudir. Une première fois dans l’histoire du cinéma marocain.

La cérémonie de récompense du festival international du film de Marrakech a connu le sacre de Asmae El Moudir, au Maroc, le 2 décembre 2023. Elle a remporté le grand prix du festival à savoir l’Étoile d’Or attribué à son film « la mère de tous les mensonges ». L’Étoile d’Or revient ainsi pour la première fois dans l’histoire du festival à un film marocain.

Le film « la mère de tous les mensonges est un long-métrage de 1h36 minutes qui relate l’histoire réelle de la cinéaste, qui se rend chez ses parents à Casablanca pour les aider à déménager. Alors qu’elle commence à trier toutes les affaires de son enfance, elle trouve une photo qui deviendra le point de départ d’une enquête dans laquelle elle s’interroge sur tous les petits mensonges que raconte sa famille, explorant ainsi petit-à-petit les souvenirs de son quartier et de son pays. La jeune réalisatrice n’est pas à son premier sacre.


Lire aussi : Coopération culturelle: Une semaine du cinéma chinois pour renforcer l’amitié sino-burkinabè


Asmae EL Moudir est une jeune réalisatrice lauréate de l’ISCA de Rabat et de l’université Abdelmalek Essaädi en études cinématographiques et audiovisuelles. Elle est réalisatrice de courts métrages et de documentaires en freelance avec des boîtes de production au Maroc et à l’étranger. Parmi ses films, on dénombre la dernière balle (2010), les couleurs du silence (2012), Mer(e) (2012), la carte postale (2020), mémoires anachroniques ou le couscous du vendredi midi (2014), bout-à-bout (2014), Mère de tous les mensonges (2023).

Au cours de cette édition, 75 films repartis en 7 sections en provenance de 36 pays ont été en compétition.

Laissez votre commentaire ici !

spot_img

Articles similaires

Burkina Faso : La ministre en charge de la Femme tchadienne rend hommage aux tisseuses de l’UAP – GODE

La ministre d'État, ministre de la Femme et de la Petite enfance du Tchad, Amina Priscille Longoh, a...

Centre-Est :  le 08 mars s’annonce souriant pour les femmes

Une équipe de la Direction régionale de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre...

“Mots et Maux de femme”, votre nouvelle rubrique à partir du vendredi 4 mars

“Mots et Maux de femme”,  un titre qui évoque la puissance des mots et la complexité des émotions...

Mamouna Kabre Ouédraogo nommée conseiller technique du ministre délégué chargé de la sécurité

Précédemment en service au ministère de la sécurité comme point focal des opérations de maintien de paix, ce...